dimanche 24 octobre 2021
4 octobre 2021

Former les demandeurs d’emploi: 48 actions remarquables des Régions

Centre Inffo, formation, demandeurs d'emplois, congrès, régions, France

Au 17e Congrès des Régions le 30 septembre à Montpellier ont été valorisées les actions des Régions pour la formation des demandeurs d’emploi: “48 actions remarquables des Régions” est le titre de la brochure éditée pour l’occasion par notre partenaire Centre Inffo.

Pour le lancement du document à la mi-journée sur le stand de Régions de France, la présidente Carole Delga était entourée des présidents François Bonneau, Jean Rottner et Loïg Chesnais-Girard, mais aussi de la Haut-Commissaire aux Compétences Carine Seiler.

Dans son mot de présentation, François Bonneau, président de la Commission Éducation, formation, orientation et emploi de Régions de France, a salué cette démonstration de la “créativité” des Régions et de la “richesse de la décentralisation”. Au moment où le gouvernement souhaite amplifier la formation des demandeurs d’emploi dans le cadre du plan d’investissement dans les compétences, le président de Centre-Val-de-Loire a souligné la nécessité « d’actions de formation articulées avec les emplois, tels qu’ils existent sur nos territoires. »

Les 48 fiches actions présentées dans ce document démontrent l’effort volontariste de nos 18 Régions de métropole et d’outre-mer pour placer chaque personne privée d’emploi en capacité d’occuper les emplois de demain. Chaque action fait l’objet d’une fiche qui synthétise en une page les objectifs, les modalités, les chiffres à retenir et les “+” pour les bénéficiaires. Le partage des bonnes pratiques est facilité par l’affichage des coordonnées d’une personne ressource. Les actions sont réparties entre trois axes:

  • proposer des parcours qualifiants vers l’emploi
  • garantir l’accès des publics fragiles aux formations
  • s’engager dans la modernisation des contenus

Le socle des pactes État-Régions

Ces actions très volontaristes et spécifiques à chaque Région ont ensuite pu être amplifiées grâce aux Pactes régionaux d’Investissement dans les Compétences (PRIC) dont elles constituent le socle, et dont la signature avec l’État est venue soutenir l’effort des Régions en 2019, comme le rappelle la présidente de Régions de France Carole Delga dans son éditorial.

Carine Seiler, qui représentait au lancement la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Elisabeth Borne, a salué un « effort inédit, par l’ampleur et dans sa logique pluriannuelle, avec le choix de s’inscrire dans la durée pour sortir des politiques de stop and go. » Avec le concours financier additionnel de l’État, « l’innovation est favorisée sans déstabiliser l’existant. » Saluant l’invention commune « de parcours différents et d’autres façons de former », la Haut-commissaire a appelé à « capitaliser, essaimer, diffuser”, ces innovations.

Le plan présenté le 27 septembre par le Premier ministre prévoit d'”amplifier” les PRIC pour répondre aux besoins de recrutement dans les métiers en tension, par des formations ciblées, notamment en situation de travail. Le financement de 50 000 actions de formation supplémentaires dans toute la France est prévu, avec 350 M€ supplémentaires fléchés sur le plan d’investissement dans les compétences. Objectif : former 1,4 million de demandeurs d’emploi en 2022, contre 1,1 million aujourd’hui. Ces nouvelles mesures feront l’objet d’avenants aux pactes régionaux actuels qui seront signés dans les prochains mois.

 

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email