dimanche 25 septembre 2022
16 septembre 2022

[Communiqué] Les Régions préfigurent France Travail

Régions de France a présenté ce matin à son 18e congrès les premiers résultats de son étude de préfiguration du service public régional de l’emploi et de la formation professionnelle. Cette étude de six mois, dont les conclusions sont attendues cet automne, démontre la capacité de la Région à orchestrer France Travail au niveau de son territoire, dans l’intérêt des entreprises comme des demandeurs d’emploi.

Bonneau, étude, congrès 2022

Le Livre Blanc des Régions, présenté le 8 mars 2022, propose de donner à la Région l’autorité lui permettant de coordonner l’action de l’ensemble des acteurs du service public de l’emploi sur son territoire. L’étude que mène pour nous depuis le 1er juin le cabinet Elezia Conseil a pour objectif de décrire les scénarios possibles, à partir d’un panorama des actions conduites dans les Régions, d’un benchmark européen et d’une analyse du fonctionnement institutionnel français.

En Europe : la Région plébiscitée comme animatrice du territoire sur l’emploi et la formation

Le benchmark réalisé sur 5 pays -Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Italie- montre qu’en matière de politiques de l’emploi et de la formation professionnelle, la place centrale d’agences d’État comme en France est une singularité. La Région est le meilleur niveau pour l’animation du territoire. Quatre pays sur les 5 étudiés distinguent dans leur organisation l’indemnisation de l’accompagnement des demandeurs d’emploi.

En France, une extrême complexité de fonctionnement institutionnel des politiques emploi-formation, au détriment du service au citoyen

La cartographie des acteurs emploi-formation en Région le prouve: le demandeur d’emploi, le jeune, l’entreprise, le salarié sont confrontés à un extrême éparpillement des acteurs, fruit de 50 ans de lutte contre le chômage de masse et d’allers-retours législatifs. Dans le même temps, le schéma des conventions au niveau régional sur le champ emploi orientation formation professionnelle montre comment celles-ci rendent inopérante la coopération entre acteurs. Au final, l’étude constate des dynamiques multiples sur les territoires, avec des stratégies nationales et locales qui s’enchevêtrent.

En bout de chaîne pour le citoyen, les effets sont :

  • Une concurrence des dispositifs ;
  • Une perte de visibilité et lisibilité locale ;
  • Un manque de réactivité dans les réponses apportées aux entreprises comme aux individus.

Les atouts clés de la Région

Les 150 initiatives recensées dans les 18 Régions montrent leur savoir-faire, dans les politiques qu’elles mènent, depuis 40 ans sur le développement économique, la formation des demandeurs d’emploi, et aujourd’hui pour l’orientation tout au long de la vie :

  • La Région est en mesure de consolider et d’animer sur son territoire le continuum des compétences (Développement économique / Orientation / Formation / Emploi) comme celui des parcours, du lycée jusqu’à la fin de la vie active.
  • La Région innove et crée des dispositifs adaptés à son territoire, avec les acteurs du service public de l’emploi, et en premier lieu les partenaires sociaux.
  • La Région est agile et précise, en capacité d’animer la maille de la proximité, au niveau des bassins d’emploi, là où se joue la bataille pour le plein emploi.

« Cette étude apporte la démonstration que la Région est le bon échelon pour assurer le continuum développement économique-emploi-formation-orientation, et le continuum des parcours tout au long de la vie. Nous ne le proposons pas pour collectionner les compétences : nous le faisons dans l’intérêt des demandeurs d’emplois et des entreprises de nos territoires », souligne Carole Delga, Présidente de Régions de France.

« Depuis un an, nous sommes entrés dans un nouveau contexte avec les pénuries de nombreuses compétences, la perspective du plein emploi. Mais la situation reste toujours extrêmement diverse entre les bassins d’emploi. Il est donc essentiel d’adapter nos politiques au niveau local, en fonction des particularités du tissu économique, du vivier de compétences disponibles, et cela, seule la Région peut le faire », déclare François Bonneau, Président de la Commission Education-Orientation-Formation-Emploi.

« Adapter les politiques, diversifier les réponses ne peut se faire avec une simple déconcentration de l’opérateur d’Etat via un ‘guichet unique’. C’est ce que nous dirons au gouvernement quand nous échangerons avec lui sur France Travail », soulignent les Présidents.

Les partenaires sociaux, les Départements, les Communes et Intercommunalités seront plus particulièrement sollicités d’ici la fin novembre dans le cadre de cette étude pour recueillir leur vision de ces politiques emploi-formation-orientation.

Consulter les premiers résultats de l’étude disponibles ici. 

Communiqué de presse

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email