mercredi 27 octobre 2021
8 mars 2021

Journée internationale des droits des femmes: Christelle Morançais, combative pour l’épanouissement de tous

Christelle Morançais, présidente, région, Pays de la Loire

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes ce lundi 8 mars 2021, découvrez le portrait de Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire: “le sujet de l’égalité hommes/femmes n’est pas seulement un sujet de société qui occupe une place importante dans les médias. C’est un sujet du quotidien” nous dit-elle dans cet entretien.

“J’ai 46 ans, je suis mariée et mère de 2 garçons de 12 et 14 ans. Pendant 20 ans, j’ai travaillé dans l’immobilier au sein de grandes entreprises, puis à la tête du réseau de consultants que j’ai créé en 2009. Après avoir vécu plusieurs années à Paris et au Pays Basque, je suis revenu vivre avec ma famille en Sarthe où je suis née.

“En 2014, j’ai été élue conseillère municipale au Mans et conseillère communautaire du Mans Métropole. Ce premier engagement local m’a ouvert une autre voie: la Région où j’ai été élue en 2015 vice-présidente chargée de l’apprentissage aux côtés de Bruno Retailleau. Ma plus grande fierté est d’avoir réussi à relancer la dynamique de l’apprentissage dans la Région en en faisant une véritable voie d’excellence. En 4 ans, nous avons fait des Pays de la Loire la 1ère Région de France en termes d’apprentissage (33.000 apprentis, +24%).

“En octobre 2017, j’ai été élue Présidente de la Région. Faisant de la lutte contre le chômage une priorité, j’ai rapidement mis en œuvre un plan de bataille pour l’emploi. Avec les élus locaux et les forces vives du territoire, nous avons mené de nombreux combats comme le rebond collectif après l’abandon de l’aéroport de Notre Dame des Landes ou la mobilisation pour préserver les Chantiers de l’Atlantique, l’un de nos plus beaux fleurons industriels.

“Mais le vrai tournant du mandat fut, comme pour tous les Français, le jour du premier confinement, 16 mars. C’est un vrai tournant, une bascule dans l’inconnu. J’ai compris très vite deux choses essentielles. D’abord qu’au-delà du pragmatisme indispensable pour affronter la crise, il faudrait faire preuve d’humilité et de modestie. J’ai également senti qu’on ne réussirait qu’ensemble, qu’en se rassemblant et en mettant de côté nos différences. La seule réponse à cette crise est collective et c’est avec cette obsession que je me bats depuis des mois pour protéger les plus fragiles, soutenir notre économie et accélérer sur des enjeux essentiels comme la transition écologique et l’accès à la santé.

L’égalité hommes-femmes : pourquoi est-ce important pour vous ?

“Mon parcours personnel et mon expérience du monde de l’entreprise ont forgé mes convictions. Je crois à l’effort, au mérite et à la persévérance qui caractérisent les femmes et les hommes de l’Ouest. Je crois au travail et à la réussite mais je mesure concrètement les difficultés rencontrées par bien des femmes pour concilier vie professionnelle et vie personnelle.

“Dans ma vie professionnelle comme en politique, j’ai toujours exigé de ne pas être jugée sur ma qualité de femme, mais bien sur mon action, sur les engagements que je prends et surtout sur les résultats obtenus à l’arrivée. C’est le seul critère qui doit compter, que l’on soit un homme ou une femme politique.

“L’égalité femmes/hommes est à mes yeux beaucoup plus qu’une question de statut ou des droits, c’est d’abord une question de justice, une question de confiance et de reconnaissance – c’est une question qui nous touche tous, comme élus mais aussi comme citoyens.

“Depuis le début du mandat, nous avons augmenté de 45 % le budget dédié à la lutte contre les violences faites aux femmes et à l’égalité sur l’ensemble du territoire. Nous avons réduit les écarts de rémunération dans la collectivité. Nous avons renforcé de 60% les crédits dédiés à la formation. Avec les syndicats, nous avons agi contre le harcèlement, les discriminations et tous les comportements intolérables contre lesquels nous devons être intraitables.

“L’égalité hommes/femmes n’est pas seulement un sujet de société qui occupe une place importante dans les médias. C’est un sujet du quotidien – et c’est notre responsabilité à tous de le faire vivre et d’agir pour que chacun puisse s’épanouir librement.”

Christelle Morançais, Présidente de la Région Pays de la Loire

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email