Dossier

Stocker l’énergie : le chaînon manquant

Provence-Alpes-Côte d’Azur
Transition énergétique En Provence-Alpes-Côte d’Azur, Jupiter 1000, projet d’envergure soutenu par la Région et le FEDER, brille par sa promesse d’avenir pour la transition énergétique.

Jupiter 1000 est implanté à Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. Il a été développé par le français GRTgaz, l’un des leaders européens du transport de gaz naturel. L’objectif est de tester une technologie innovante (Power-to-Gas) consistant à transformer… l’électricité en gaz, afin de stocker et transporter l’énergie !

Installé sur une plateforme accueillant des démonstrateurs dédiés à la transition énergétique (Innovex), sur un vaste terrain appartenant au Grand Port Maritime de Marseille, le projet mobilise, aux côtés de GRTgaz, 7 partenaires réunis en consortium, récemment rejoint par RTE, Réseau français de transport d’électricité.

Le but, contribuer à la transition énergétique

Pourquoi convertir l’électricité en gaz ? L’idée est de transformer l’énergie qu’on ne sait pas encore stocker en cas de surproduction (issue de 4 éoliennes installées à Fos), en une autre énergie stockable. L’enjeu ? Constituer des réserves d’énergie pour les besoins à venir, au lieu de la gaspiller, et contribuer ainsi à la transition énergétique. Les stocks pourraient, selon GRTgaz, atteindre l’équivalent de la production annuelle des plusieurs centrales nucléaires…

Jupiter 1000 en chiffres

Budget global : 30 millions d’euros (M€)

Subventionnable 18 M€, dont Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (subvention 0,746 M€ + 2,136 M€ au titre du fonds FEDER ) et État au titre des investissements d’avenir confiés à l’ADEME (4,75 M€).

Le projet associe une autre technologie innovante : la méthanation. Le gaz carbonique rejeté par des usines à proximité (Asco Industries) est recyclé. Le méthane est injecté à son tour dans le réseau de gaz, auquel sont raccordées les usines (Kemone et Lyondell Basell), bouclant ainsi la boucle.

« Pour réussir notre transition énergétique, Provence-Alpes-Côte d’Azur doit devenir un territoire d’innovation. Avec Jupiter 1000, la Région s’engage résolument pour la mise en œuvre des accords sur le climat », conclut Renaud Muselier, Président de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen.

Contact
Sophie Paviot-Zamora
spaviot@regionpaca.fr