Dossier

La Région accélère en 2017

Provence-Alpes-Côte d’Azur
politique environnementale La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur mène une politique globale pour la biodiversité, en partenariat avec les acteurs et les territoires.

Lors des Assises régionales de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer le 9 novembre 2016, le président Christian Estrosi a affirmé sa volonté de conduire une politique environnementale ambitieuse. Celle-ci passe notamment par la multiplication et la diversification des Chemins de la biodiversité dans les espaces naturels, en milieu marin et urbain, et par la création d’une Agence Régionale de la Biodiversité (ARB).

Aussi, la Région a lancé la phase de préfiguration de sa future ARB en approuvant la convention partenariale avec l’Agence Française de la Biodiversité (AFB) le 17 mars dernier. Un Comité de pilotage stratégique réunit la Région, l’AFB, les services de la Préfecture, l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, l’Agence Régionale Pour l’Environnement et l’écodéveloppement (ARPE), les six Départements, les Métropoles Aix-Marseille-Provence et Nice-Côte d’Azur, et la Communauté d’agglomération Toulon-Provence-Métropole.

Quatre ateliers de concertation ont été proposés aux partenaires entre le 30 mai et le 13 juin 2017, afin de recueillir leurs attentes et de lister les actions concrètes, prioritaires pour l’ARB, en y intégrant les composantes aquatiques, terrestres et marines de la biodiversité. Une journée proposée au deuxième semestre présentera le programme d’actions de l’ARB pour les prochaines années.

Biodiversité urbaine

Parallèlement la Région a engagé la discussion avec les collectivités pour élaborer une Convention territoriale d’exercice concerté (CTEC) relative à la protection de la biodiversité. Cet outil, mis en place par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, permet, entre autres, la création de services unifiés. Enfin, la Région a souhaité se positionner sur le portage en tant que chef de file de projets européens. Ces projets financés entre 29 % et 85 % par l’Union Européenne portent sur le plan régional des déchets, le développement de la nature en ville, la lutte contre le gaspillage alimentaire, les connectivités écologiques transalpines, et les interfaces villes et espaces naturels. Ils permettent à la Région d’accompagner le financement d’actions relevant de ses compétences, au sein de partenariats profitant aux acteurs et aux territoires.

Contact

Sophie Paviot-Zamora

spaviot@regionpaca.fr