Dossier

« Une logique de parcours pour les jeunes »

Auvergne-Rhône-Alpes
3 QUESTIONS À… Séverine Durieux, directrice opérationelle, campus des métiers et des qualifications aéronautiques Auvergne

Pouvez-vous nous présenter le campus?

Séverine Durieux, Directrice opérationelle, campus des métiers et des qualifications aéronautiques Auvergne. © DR
Séverine Durieux, Directrice opérationelle, campus des métiers et des qualifications aéronautiques Auvergne. © DR

S.D. Notre campus a été le premier labellisé en 2013 en Auvergne. Il réunit aujourd’hui 13 établissements. Les diplômes délivrés vont du CAP au doctorat, en formation initiale et continue. Les formations portent sur les matériaux innovants à la maintenance-réparation en passant par la mécatronique. Le campus a permis de créer des diplômes incluant la dimension aéronautique, comme le bac pro technicien usinage ou l’ingénieur en mécanique avancée. Mais aussi de partager des plateaux techniques pour que les jeunes puissent travailler en condition réelle sur les avions,  les pièces ou les matériaux…

Quel rôle a joué la Région dans son développement?

S.D. Les installations existaient avant, mais la Région nous a énormément accompagnés en construisant le plateau de maintenance. Elle nous a aussi soutenus sur la réception de notre Mirage F1 en fin d’année dernière ou sur la création des formations. Elle nous permet d’aller aux salons aéronautiques, comme celui du Bourget, où nous serons encore cette année.

Quel est l’apport du campus sur l’orientation et l’insertion professionnelle des jeunes ?

S.D. Grâce à la mise en réseau d’établissements, nous sommes à l’écoute des besoins des entreprises. Nous pouvons aussi construire des projets inter-établissements : ainsi nous avons construit ensemble la maquette du P-38 de Saint-Exupéry. Le campus apporte une visibilité nationale et renforce nos actions : on passe d’une logique d’établissement à une logique de parcours. Nous faisons découvrir l’ensemble des métiers aux jeunes. L’aéronautique n’est pas que la chaudronnerie mais aussi la métallurgie, la mécanique… À la sortie, nos jeunes trouvent très facilement un emploi. En contrepartie, nos formations sont très demandées. Les candidatures ont fortement augmenté depuis la labellisation.

Contact

Bénédicte Constans

benedicte.constans@auvergnerhonealpes.fr