Dossier

« L’intermodalité, un atout pour l’économie »

Provence-Alpes-Côte d’Azur
3 QUESTIONS À… Jean-Philippe Peglion, Président de la Commission Transports et Mobilité CCI Nice Côte d’Azur

En quoi les Assises régionales des transports sont-elles importantes pour les acteurs économiques ?

Jean-Philippe Peglion, Président de la Commission Transports et Mobilité CCI Nice Côte d’Azur. Photo CCI Nice Côte d’Azur
Jean-Philippe Peglion, Président de la Commission Transports et Mobilité CCI Nice Côte d’Azur. Photo CCI Nice Côte d’Azur

J-P.P. Nous sommes confrontés dans les agglomérations de PACA et en particulier sur la Côte d’Azur à des problèmes majeurs de déplacements : les embouteillages, les retards et annulations de trains sont notre lot quotidien. La desserte en transports en commun des zones d’activités est bien souvent insatisfaisante alors que les entreprises participent à une part importante de leur financement via le versement transport. Celles-ci nous font régulièrement part de leur grand mécontentement face à tous ces problèmes qui les pénalisent, elles, leurs salariés et leurs visiteurs : perte de temps, complexification des déplacements et livraisons, stress des salariés, difficultés à embaucher… En définitive, notre territoire perd peu à peu de son attractivité économique et touristique. Les Assises des Transports sont donc une opportunité de mettre à plat l’ensemble des dysfonctionnements et de construire un plan d’actions global intégrant tous les modes de transport. Avec nos partenaires clubs d’entreprises, nous comptons bien y contribuer activement, notamment pour faire prendre en compte nos demandes d’expérimentation de lignes de bus et cars adaptées aux besoins des actifs.

Quelle est votre proposition-phare dans le cadre des assises ?

J-P.P.  Actuellement plusieurs Autorités organisatrices de la mobilité (AOM) coexistent sur la Côte d’Azur, qui constitue pourtant un seul et même bassin de vie. Certes, ces autorités se sont rapprochées pour mieux se coordonner entre elles mais les problèmes de frontières persistent. Les travaux engagés doivent être poursuivis, en lien également avec la Région pour les interconnexions avec les TER et les cars. En particulier, un enjeu majeur à court terme est le développement de l’interopérabilité et d’une billettique commune, ce qui devrait être favorisé par la loi NOTRe. Dans ce cadre, il convient d’étendre la Carte Azur à tous les réseaux urbains ainsi qu’aux TER.

Comment voyez-vous l’intermodalité demain dans votre Région ?

J-P.P.  Grâce aux aménagements en cours ou programmés au niveau des principales gares TER pour les transformer en pôles multimodaux, le fer va pouvoir jouer véritablement son rôle de colonne vertébrale du réseau de transports. Cette organisation trouvera à terme sa pleine efficacité avec la création de la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur qui est totalement indispensable.

Contact
Sophie Paviot-Zamora
spaviot@regionpaca.fr