mardi 25 avril 2017
12 octobre 2015

Les Régions françaises pour la promotion des initiatives locales d’alimentation responsable et durable

COP22- Agence de Coopération et de Développement de Champagne-Ardenne, Afrique, agriculture, coopération, régionLe colloque international sur « les systèmes alimentaires territorialisés, source de diversité et outil d’intégration et de compétitivité » qui a eu lieu les 1 et 2 octobre 2015 à l’Université Laval, a donné naissance à la Déclaration de Québec qui vise la promotion des initiatives locales d’alimentation responsable et durable et l’émergence des systèmes alimentaires territorialisés.

Cette déclaration a été signée par les représentants de la Chaire de recherche en droit sur la diversité et la sécurité alimentaires de l’Université Laval, de la Chaire UNESCO – Alimentations du monde de Montpellier, de la Faculté de droit de l’Université du Costa Rica, de l’Organisation des Régions Unies (ORU FOGAR), de RESOLIS et de l’Association des Régions de France (ARF).

Tel que mentionné dans la Déclaration de Québec, « cet objectif partagé est lié à la volonté de faire de l’alimentation un pivot du développement territorial entrainant le développement des chaines agricoles et alimentaires locales, mais aussi contribuant à la conservation des ressources naturelles et l’amélioration de l’environnement, à la création d’emplois dans les filières et les secteurs qui leur sont liés (restauration, éco-tourisme, artisanat, services), à la promotion du patrimoine culturel, notamment gastronomique, et à la protection de la diversité agricole et alimentaire».

Un premier engagement à Rennes en juillet 2014

Les Régions françaises sont engagées en faveur des systèmes alimentaires territorialisés depuis le colloque co-organisé par la Région Bretagne et l’ARF le 4 juillet 2014 à Rennes.

Ce colloque faisait partie des manifestations officielles organisées par la France dans le cadre de l’Année internationale de l’agriculture familiale décidée par l’Assemblée générale de l’ONU.

Alternative de l’agro-industrie et de la consommation de masse, les systèmes alimentaires territorialisés visent à valoriser les produits dans des filières de proximité, privilégier une agriculture familiale et des réseaux de PME et TPE agroalimentaires et des circuits alternatifs de commercialisation. Ils limitent l’impact sur l’environnement et les pertes et gaspillages tout au longde la chaîne alimentaire.

declaration-finale

declaration-of-rennes-for-territorial-food-systems-june-2015-english1

resolis_journal_janvier_alimentation_02

declaration-de-quebec_esp_final

declaration-de-quebec-eng_final

declaration-de-quebec_finale

resolis_journal_costa_rica_june2016resolis_journal_fevrier_quebec_final

journal-12-sat-mediterranee_web

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *