lundi 23 septembre 2019
19 février 2019

Pays-de-la-Loire: plan Régional en faveur du bocage et de l’agroforesterie

Avec le bocage, la Région Pays de la Loire comme d’autres régions de l’ouest de la France, possèdent des paysages particuliers construits de manière séculaire par une agriculture d’élevage. La Région a souhaité soutenir la mutualisation et la valorisation des savoirs et savoir-faire régionaux concernant le bocage en créant un pôle bocage.

 

Après avoir mené dans un premier temps, un inventaire par photo interprétation des 160 000 km de haies et de 100 000 mares, le pole bocage s’est engagé dans la mise en œuvre d’un plan régional d’actions en faveur du bocage et l’agroforesterie.

Le bocage est un enjeu crucial du développement de notre région, qui figurera comme un élément structurant du futur SRADDET. Il fait également partie intégrante de la Stratégie régionale pour la Biodiversité 2018-2023, adoptée par la Région pays de la Loire.

Les objectifs du développement durable concernés 

  • 15: Vie terrestre

Quels buts ?

Les objectifs de la Région via ce plan régional sur le bocage et l’agroforesterie sont multiples :

  • Approfondir la connaissance et l’expertise sur les complexes bocagers et systèmes agroforestiers en structurant l’action collective et en améliorant le porter à connaissance.
  • Préserver et restaurer les habitats et les espèces (faune et flore), via notamment des pratiques de gestion adaptées et des projets d’aménagement innovants et intégrateurs.
  • Former les acteurs régionaux pour une meilleure prise en compte de la haie et de l’agroforesterie, via l’organisation de journées d’échanges et de démarches participatives.

Quelles actions ?

Les acteurs régionaux se sont structurés en 2018 pour sauvegarder notre bocage au sein de l’association régionale Arbres Champêtres et Agroforesteries (AFAC Pays de la Loire). Elle regroupe un réseau de 400 personnes et 120 structures.

L’enjeu est de créer un label pour valoriser l’ensemble des acteurs de la filière bois énergie, du producteur au consommateur, et participer à la gestion durable des haies en Pays de la Loire, mais également en Bretagne et en Normandie.

Les 3 régions accompagnent l’émergence et la mise en œuvre de ce label national prévue pour juin 2019. Les haies sont considérées comme un facteur de réussite de la transition écologique, énergétique et paysagère en Pays de la Loire.

Le pole bocage a notamment permis de :

  • Créer une filière « végétaux d’origine locale ». Depuis 2016, plus de 80 000 arbres de 41 espèces d’origine locale ont été plantés.
  • La construction d’un réseau d’agriculteurs engagés pour replacer l’arbre et les enjeux environnementaux (eau, biodiversité, sols, etc.) au cœur de l’aménagement et la gestion de l’espace.
  • De former plus de 1 000 techniciens à la gestion du bocage par des ateliers techniques et des journées d’échanges.
  • De diffuser à toutes les communes, un classeur « la commune et le bocage » comprenant les haies de leur territoire et en mettant à disposition des supports d’animation : kit d’exposition et malle pédagogique.

Quelle innovation?

  • La transversalité du plan qui intègre des enjeux environnementaux (biodiversité, eau, énergie et changement climatique) et agricoles ;
  • La mobilisation autour du pôle bocage a favorisé les synergies d’intervention entre acteurs d’horizons diverses : naturalistes, chasseurs, aménageurs, collectivités ;
  • L’intégration des enjeux liés à l’arbre au cœur des politiques portées par la Région en matière d’aménagement et de développement : Schéma régional biodiversité, Schéma régional d’aménagement durable des territoires (SRADDET).

Quels partenaires ?

Les partenaires associés ont été nombreux : administrations, collectivités, socioprofessionnels (agriculteurs, forestiers, paysagistes, pépiniéristes), associatifs (chasseurs, naturalistes), professionnels de l’enseignement agricole et de la recherche.

Quels résultats ?

Les impacts attendus portent sur

  • L’amélioration des connaissances liées au bocage et à l’agroforesterie en Pays de la Loire,
  • la sensibilisation et la mobilisation large autour des enjeux liés à l’arbre,

Résultats souhaités ?

Ils concernent :

  • la prise en compte de ces enjeux dans les politiques d’aménagement et de gestion de l’espace (mesures agroenvironnementales, investissements non productifs, agroforesterie, etc.),
  • la valorisation économique de la haie via le label Bois géré durablement,

Contact: Cyril BELLOUARD / 

 

Bocage – Pays-de-la-Loire

Partager cet article :

About msakho

  • Email