mercredi 26 juin 2019
6 février 2019

Pays-de-la-Loire: une démarche RSE pour les personnes éloignées de l’emploi

En 2017, la Région des Pays de la Loire a décidé d’intégrer dans ses marchés de fourniture et déploiement de postes de travail informatique un volume horaire dédié à l’insertion socioprofessionnelle. Il s’agit de confier les opérations de manutention des nouveaux équipements dans les établissements à des personnes éloignées de l’emploi.

 

Le marché prévoit un volume horaire compris entre 315 h et 450 h confié à des personnes éloignées de l’emploi. Le volume proposé par les candidats intervient pour 15% dans le jugement des offres. La Région déploie chaque année plusieurs milliers de postes de travail informatique de type PC qu’elle met à disposition des 114 lycées publics et est responsable de leur gestion jusqu’à leur fin de vie. Le renouvellement de ce parc de 40 000 PC environ se fait dans le cadre d’un marché public. Le choix du titulaire se fait sur le prix et les capacités logistiques mais également sur le nombre d’heures de travail confiées à des personnes éloignées de l’emploi

Les objectifs du développement durable concernés

  • 8: Travail décent et croissance économique
  • 10: Inégalités réduites

Quels buts ?

Cette démarche vise à permettre à des hommes et des femmes ayant des difficultés à trouver un emploi du fait de leur condition de bénéficier d’heures de travail et d’un accompagnement dans une démarche d’insertion.

Quelles actions ?

La Région demande donc dans ces marchés de déploiement d’ordinateur de mettre en œuvre une démarche d’insertion professionnelle reposant sur :

  • Des heures de travail dans le cadre du marché,
  • Un encadrement technique et un tutorat professionnel,
  • Une démarche « Santé & Sécurité » auprès des personnels recrutés,
  • Des bilans quantitatifs et qualitatifs de l’exécution de l’action d’insertion relatifs aux engagements signés.

Quelle innovation ? 

Ce genre de démarche est peu courant dans le milieu de l’informatique et un accompagnement des entreprises a été nécessaire afin de comprendre et mettre en œuvre la démarche.

Quels partenaires ?

  • La Région (direction des lycées, direction des finances et de la commande publique)
  • Les EPLE (établissements publics locaux d’enseignement)
  • L’Etat (le Rectorat avec les inspecteurs pédagogiques)
  • Le titulaire du marché
  • L’Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion conventionnée pas la DIRECTTE

Résultats ?

Au total, 460,5 heures de travail ont été confiées à des personnes éloignées de l’emploi dès la première année du marché (2018), soit un peu plus que les 450 heures prévues. Les 13 personnes embauchées, dont 9 jeunes de moins de 26 ans sans qualification ou sans expérience professionnelle et 4 personnes allocataires du RSA, ont pu bénéficier en outre de formation et d’un accompagnement personnalisé d’insertion.

Résultats Souhaités ?

  • Augmentation du nombre d’heures sur les marchés de fourniture et déploiement de PC.
  • Ajout des clauses d’insertion de ce type dans d’autres marchés.

Contact: Thomas de Moucheron (Directeur des lycées) / 

Entreprise RSE, Pays-de-la-Loire

Partager cet article :

About msakho

  • Email