vendredi 22 février 2019
5 février 2019

Occitanie: la Région à Energie Positive

La Région s’est fixé l’objectif d’être la première région à énergie positive d’Europe à l’horizon 2050. Elle a d’une part établi une trajectoire portant sur les économies d’énergie et sur la production d’énergies renouvelables. Elle a également mis en place les outils d’accompagnement des actions contribuant à cet objectif.

 

La convergence des défis climatique et énergétique nous impose d’agir vite pour la mise en place de modes de production et de consommation faiblement émetteurs de gaz à effet de serre, et d’actions visant à limiter la vulnérabilité des territoires.

C’est pourquoi la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée ambitionne d’être pilote et exemplaire dans le domaine de la transition énergétique, un cap a été fixé: devenir la première région à énergie positive d’Europe à l’horizon 2050.

La région Occitanie dispose de nombreux atouts : des gisements source d’énergie renouvelables de premier ordre (solaire, éolien, biomasse), des entreprises innovantes dans le domaine du bâtiment ou des énergies renouvelables, et de nombreux territoires mobilisés pour la transition énergétique. Elle se positionne également sur des sujets d’avenirs, comme l’hydrogène, filière émergente, dans le cadre du projet HYPORT, et l’éolien flottant, seule région à compter deux projets de fermes pilotes au large de Gruissan et Leucate le Barcarès.

Les objectifs du développement durable concernés

  • 7: Énergie propre et d’un coût abordable
  • 8: Travail décent et croissance économique
  • 11: Villes et communautés durable
  • 13: Mesures relatives à la lutte contres les changements climatiques

Quels buts ?

  • Réduire au maximum les consommations d’énergie par la sobriété et l’efficacité énergétique : l’objectif à 2050 est de réduire de 40 % les consommations d’énergie (division par deux de la consommation par habitant en prenant en compte la croissance démographique)
  • Couvrir 100 % de les consommations par la production locale d’énergies renouvelables ; l’objectif à 2050 est une multiplication par 3 par rapport à 2015 de la production d’énergies renouvelables.

Quelles actions ?

Agir sur la rénovation énergétique des logements : avec 52 000 rénovation niveau basse consommation par an jusqu’à 2030, puis 75 000 par an.

  • Ecochèque logement pour les ménages modestes ayant un projet de rénovation énergétique
  • Rénovation énergétique des logements sociaux
  • Mise en place d’une solution de tiers financement
  • Mise en œuvre d’un Service Public de l’efficacité énergétique de l’habitat

Agir sur les transports et la mobilité : réduction des déplacements contraint, report modal.

  • Ecochèque mobilité pour les achats de voitures électriques d’occasion ou de vélos électriques
  • Appui à la filière hydrogène (flottes captive, trains hydrogène)
  • Appui au bio-GNV
  • Appui au covoiturage et à la mobilité servicielle.

Agir sur l’augmentation de la production d’énergies renouvelables.

  • Création d’une SEM –Agence Régionale de l’Energie et du Climat- ayant vocation à entrer au capital de sociétés de production d’énérgie
  • Appui au développement de société de production d’énergie citoyenne
  • Appui aux collectivités locales pour leur stratégie de développement des EnR
  • Appui à l’autoconsommation d’électricité photovoltaïque

Quelle innovation ? 

Seule Région à avoir fixé cet objectif en couvrant l’intégralité des consommations énergétiques, quel que soit le vecteur. La trajectoire a été écrite par un panel de 100 experts. La Région Occitanie déploie une stratégie globale sur la consommation (bâtiment, déplacement, consommations industrielles, …) et la production d’énergie. La Région met en place les outils pour engager les actions : Création d’une Agence Régionale de l’Energie et du Climat, dispositifs d’interventions régionaux visant tous les publics.

Quels partenaires ?

  • ADEME
  • Etat
  • Collectivités locales
  • Syndicats départementaux d’énergie
  • Entreprises, Artisans
  • Sociétés locales de production d’énergie
  • Gouvernance régionale autour d’un séminaire annuel REPOS, d’Assises régionales de l’Energie, également annuelles.
  • Appui aux collectivités locales menant un Plan Climat Energie Territorial.

Résultats ?

L’impact socio-économique de la stratégie a été faite par l’ADEME. Elle conclue à un gain, sur la période 2015-2050 de 90 000 emplois par rapport à une trajectoire tendancielle, et à une augmentation de PIB de 3,9 %. Les investissements réalisés seront renforcés (+ 17 % en 2050 par rapport au scénario tendanciel). Enfin, la facture énergétique des ménages sera réduite de 56 % grâce aux économies d’énergie générée par le scénario REPOS.

Contact: Raphaelle Viénot / 

La Région à énergie positive

 

 

 

 

 

Partager cet article :

About msakho

  • Email