vendredi 24 mai 2019
13 mai 2019

Île-de-France: le projet “Qualité de vie, Qualité de ville”

La Région Île-de-France et le Comité populaire de Hanoï(CPH) coopèrent depuis 1989 pour mettre en œuvre des projets de développement urbain. En 2018, ces deux territoires, en partenariat avec l’agence française de développement (AFD), ont souhaité construire le projet “Qualité de vie / Qualité de ville” qui innove en introduisant la protection de l’environnement dans l’accompagnement de la planification et du développement urbain.

 

ODD, IDF, Vietnam

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et Nguyen Duc Chung, Président du Comité Populaire de Hanoï, ont signé le 25 juin 2018 un nouveau programme d’actions conjointes pour le développement de la coopération entre les deux territoires pour les trois prochaines années.

L’objectif est également de mettre en valeur l’expertise francilienne dans le domaine de l’environnement au Vietnam. Des entreprises d’Ile-de-France pourront présenter leur savoir-faire et leurs technologies dans le cadre de ce projet, afin d’accompagner la ville de Hanoï dans sa volonté d’améliorer sa qualité urbaine et le cadre de vie de ses habitants.

Les objectifs du développement durable concernés 

  • 11: Villes et communautés durables

Quels buts ?

  • Objectif principal: Améliorer la qualité de vie à Hanoï via une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux par les pouvoirs publics et les citadins en apportant un savoir-faire francilien en matière de gestion urbaine, de design urbain et de planification environnementale.
  • Objectifs spécifiques:

– Renforcer les capacités de la ville de Hanoï dans la mise en œuvre de politiques de développement et de planification urbaines axées sur la protection de l’environnement

– Mesurer et limiter l’impact de la pollution atmosphérique

– Gérer de manière durable les espaces verts publics à Hanoï

– Elaborer une stratégie de réduction des déchets par l’information et la sensibilisation de la population sur les éco-gestes

 

Quelles actions ?

Ce projet, d’une durée de 30 mois, comprend 4 composantes :

– Intégration de la qualité urbaine et environnementale dans la planification (apport d’expertise, formation, réalisation d’un projet de design urbain…) ;

-Limitation de l’impact de la pollution atmosphérique et évaluation (étude de nouveaux secteurs piétons, campagne de mesure et d’information) ;

– Gestion écologique des espaces verts (audit et formation sur les pratiques de gestion des espaces verts de Hanoi, expérimentation des techniques de gestion écologique sur un jardin public de Hanoi) ;

– Réduction de la production des déchets (étude sur les modalités de réduction des déchets à la source pour la ville, élaboration d’une stratégie de réduction des déchets).

La méthodologie employée pour la mise en œuvre des composantes du projet respectera ce protocole : définition du projet, diagnostic, analyse et faisabilité, mise en expérience, évaluation et enfin communication.

 

Quelle innovation?

L’introduction de la protection de l’environnement dans la planification, le développement urbain et dans les politiques publiques locales sont encore en devenir à Hanoï. Promouvoir les solutions environnementales comme vecteur de qualité urbaine est innovant au Vietnam et à Hanoï en particulier. Cela nécessite un accompagnement technique de pointe, aussi bien du point de vue de la construction, de la gestion du tissu urbain que de la protection de l’environnement. L’innovation du projet consiste aussi en la concrétisation d’actions de développement urbain menées par les agents du Comité populaire en faveur des usagers, répondant ainsi à leur demande croissante de confort et de qualité.

 

Quels partenaires ?

  • Pour la Région Île-de-France, le Pôle affaires européennes, coopération internationale et tourisme sera partenaire principal du projet à Paris. Plusieurs organismes seront mobilisés : l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU-Idf), AirParif, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville.
  • A Hanoï, la coordination et le suivi du projet seront réalisés par le bureau de représentation de la coopération PRX-Vietnam administrativement porté par Expertise France Vietnam. La Direction des relations internationales sera le partenaire principal du projet en lien direct avec le président du Comité populaire. Les services internes et associés au Comité populaire se mobiliseront dans le cadre de ce projet, notamment l’Institut d’urbanisme et de planification de Hanoï (HUPI) et le service des ressources naturelles (DONRE). Il en sera de même pour les entreprises publiques (URENCO), ainsi que les Comité populaires des districts concernés par les projets pilotes (en particulier Hoan Kiêm).

 

Quels résultats ?

La sensibilisation de la population sur les questions environnementales dans le domaine des déchets, quasi inexistante à l’heure actuelle, est également un des buts du projet. Via la promotion de bonnes pratiques éco-citoyennes, il s’agit de créer des opportunités d’articulation entre la société civile et les autorités publiques sur les enjeux environnementaux urbains.Ce projet souhaite favoriser la participation citoyenne dans la lutte contre les pollutions, notamment dans la composante n°4, en travaillant avec les associations environnementales de la société civile et en portant un intérêt particulier sur la réduction de l’utilisation des sacs en plastique, pour le moment omniprésents au Vietnam.

Par ailleurs, l’un des résultats complémentaires consistera à valoriser les savoir-faire franciliens en matière de gestion urbaine et de planification environnementale qui bénéficieront ainsi d’une vitrine à Hanoï et au Vietnam. Ce projet cherche à promouvoir un modèle de gestion intelligente des villes et un art de vie urbain particulièrement développé dans les villes européennes, où la qualité des espaces publics et les dispositifs anti-pollution y jouent un rôle essentiel.

Résultats souhaités ?

  • Compétences renforcées au sein du CPH sur les méthodologies de développement urbain à visée environnementale
  • Obtention d’une information fiable sur la qualité de l’air à Hanoï
  • Gestion durable d’une zone expérimentale d’espaces verts publics à Hanoï
  • Information et adoption des éco-gestes par la population pour réduire le volume de déchets

 

Contact:

Région Île-de-France

Laurent PANDOLFI, chargé de mission/ 

https://vn.ambafrance.org/Signature-du-nouveau-programme-d-actions-conjointes-entre-la-region-Ile-de

l’agence française de développement (AFD)

 

 

 

Partager cet article :

About msakho

  • Email