lundi 15 octobre 2018
10 octobre 2018

Bretagne: une politique régionale d’achat économiquement responsable

Aujourd’hui à la Maison de la Bretagne à Paris, le président de Région Loïg Chesnais-Girard présente les objectifs exigeants qui guident désormais la politique d’achat économiquement responsable de la Région Bretagne. Elle s’appuie sur un schéma décliné déjà dans deux filières : l’alimentation et la construction.

Avec 2,5 milliards d’euros de produits et prestations achetés, chaque année, par les services publics en Bretagne (dont 250 M€ réalisés par la Région Bretagne), la commande publique représente une opportunité économique importante pour les  entreprises, associations… du territoire breton. Avant d’être un acte juridique, elle doit contribuer à la croissance, à la compétitivité et à l’emploi, à l’innovation en Bretagne. Chef de file du développement économique sur son territoire, la Région s’est dotée d’un schéma d’achats économiquement responsables exigeant, dans l’optique d’assumer pleinement sa responsabilité économique, sociale, solidaire et environnementale en matière de marchés publics.

Quatre orientations pour une politique d’achat responsable

Ce schéma, élaboré dans la concertation et voté par l’assemblée régionale en juin 2018, guide désormais sa politique d’achat économiquement responsable autour de quatre chantiers :

  • Faire connaître et rendre accessible la commande publique aux PME du territoire, 
  • Promouvoir des relations contractuelles équilibrées,
  • Mettre en œuvre une responsabilité sociale et sociétale,
  • Contribuer à la transition écologique, énergétique et numérique.

Cette politique d’achat s’applique à tous les achats réalisés par la Région et ses mandataires dans tous leurs contrats (marchés publics, concessions).

La démarche déclinée dans les filières alimentation et construction

Dans l’alimentation : BreizhAlim’ vise à rapprocher producteurs, transformateurs, distributeurs, cuisiniers et consommateurs pour un approvisionnement de qualité et de proximité en restauration collective. Une démarche expérimentée dans quatre filières en capacité de fournir les cantines scolaires : le porc, le lait, les produits de la mer et les œufs.
Dans la construction : BreizhBati’ vise à rapprocher les entreprises du BTP des fournisseurs de matériaux, des acheteurs et des experts. Une démarche expérimentée dans les travaux pilotés par la Région (lycée, infrastructures portuaires…) avec l’objectif de contribuer à la transition énergétique, numérique et sociale, de valoriser l’excellence et le savoir-faire des entreprises, de promouvoir une économie circulaire.

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email