mardi 12 décembre 2017
27 juin 2017

Ile-de-France: une nouvelle politique culturelle régionale ambitieuse

La culture partout et pour tous. La nouvelle politique régionale entend faire de l’Île-de-France le lieu de toutes les créations et mieux valoriser le patrimoine francilien.

En deux ans (2015-2017), le budget consacré à la culture a augmenté de 12% pour s’établir à 93 M€ en 2017. Et ce n’est pas fini : « Nous porterons cette augmentation à 20% d’ici à la fin de la mandature », a rappelé Valérie Pécresse, la présidente de l’exécutif régional.

Cette nouvelle politique ambitieuse, portée par Agnès Evren, vice-présidente chargée de la Culture, se traduit par diverses actions concrètes :

Consultez le programme de l’été culturel de l’Île-de-France ci-dessous
(ou cliquez ici pour le télécharger)
  • Une nouvelle programmation estivale autour de 3 temps forts :
    • « L’Île-de-France fait son cinéma ». Du 30 juin au 29 juillet, les vendredis et samedis, 8 projections de films soutenus par le Région comme “Jack et la mécanique du coeur” ou “Camille redouble” seront proposées gratuitement en plein air, dans 4 îles de loisirs de Seine-et-Marne, Essonne, Val-d’Oise et Yvelines. Des ateliers gratuits viendront compléter ces rendez-vous.
    • « L’Île-de-France fête le théâtre ». En partenariat avec le centre dramatique national les Tréteaux de France, 5 spectacles, 24 représentations et 110 ateliers, seront proposés sur deux Îles de loisirs cet été. Du 21 au 26 août à Vaires-Torcy (77), puis du 28 au 3 septembre à Cergy-Pontoise (95).
    • « Jardins ouverts ». Le temps d’un week-end, les 30 septembre et 1er octobre prochains, les Franciliens sont invités à (re)découvrir gratuitement les jardins de leur région autour du thème du potager.
  • Mieux valoriser le patrimoine francilien:
    • La Région va poursuivre, tout en les simplifiant, les aides au patrimoine, immobiler et mobilier, protégé. Mais dorénavant, la Région entend également protéger et préserver le patrimoine francilien non classé comme les maisons et ateliers d’artistes ou encore le petit patrimoine tels que les lavoirs ou les fontaines. Un label « Patrimoine d’interêt régional » va être créé pour donner un cadre à cette nouvelle politique.
    • Création d’un fonds régional photographique et audivisuel. Doté de 150.000€, il permettra l’acquisition d’œuvres d’artistes contemporains franciliens qui sont des représentations de l’Île-de-France.
  • Une politique volontariste en faveur de la jeune création pour que l’Île-de-France devienne la première métropole culturelle d’Europe.
    • Création du FoRTE (Fonds régional des talents émergents) doté de 1 M€ pour pemettre aux jeunes talents de réaliser leur projet en musique, spectacle vivant, arts plastiques, cinéma ou audiovisuel. Une quarantaine de bénéficiaires seront sélectionnés chaque année.
    • Encouragement du financement participatif via la mise en réseau de nouveaux créateurs avec un large public pour financer leurs projets.
    • Lancement des « 24 Heures de la création » en 2018 pour mettre à l’honneur les travaux des jeunes créateurs franciliens.
  • Soutien aux arts plastiques, numériques et urbains :
    • Conventions partenariales avec les lieux de création comme le Cube à Issy-les-Moulineaux (92).
    • Aides aux manifestations et aux réseaux d’arts plastiques, numériques et urbains tels que le Centre Pompidou pour concevoir des expositions itinérantes sur le modèle d’ « Un jour, une œuvre ».
    • Création d’un Festival international des arts numériques à l’horizon 2019.

Consulter l’article

Partager cet article :
Tags:

About emmanuel georges picot

  • Email