vendredi 23 juin 2017
28 février 2017

Corse: adoption du schéma de la montagne

Une île, une montagne, un schéma.., le schéma d’aménagement et de protection de la montagne adopté à une large majorité par l'Assemblée de Corse
Adopté par 48 voix (abstention du groupe Communiste), aujourd’hui par les conseillers à l’Assemblée de Corse, le vote sur le schéma d’aménagement et de protection de la montagne est un aboutissement autant qu’un commencement.

Qualifie comme étant “ consubstantiel à ce que nous sommes ” par Jean-Félix Acquaviva, Président du Comité de Massif. Ou encore vécu et envisagé comme un ” point de bascule dans l’histoire ” par le Président de Conseil Exécutif, Gilles Simeoni.

A l’évidence le vote sur le schéma laissait percer le sens d’un combat. Celui qui fait de la revitalisation de l’intérieur une cause d’intérêt majeur. Il faut dire qu’un tel projet est un acte volontariste de rattrapage. Pendant des décennies, en effet, la fracture territoriale s’est accentuée chez nous. L’on peut dire sans crainte que la corse a perdu 5 générations de schémas, soit près de 300 M€ de financement.

Aujourd’hui un premier pas a été franchi. Tout ne sera pas réglé bien sûr. C’est un saut qualitatif.

La Corse que nous voulons est celle d’une montagne vivante...” précisait Gilles Simeoni. Comme pour mieux souligner que ce schéma n’est pas le monopole de quelques uns mais l’affaire de tous.

 

Le schéma d’aménagement et de protection de la montagne : des priorités, une mise en œuvre immédiate
Avec la revitalisation de l’intérieur comme fil rouge, ce schéma se veut néanmoins fonctionnel. Conçu comme « un outil dynamique », au service de 60 % du territoire Corse, les principales mesures qui en découlent s’inscrivent dans l’immédiateté.

Aux yeux de la nouvelle majorité et du président du comité de massif, Jean-Félix Acquaviva, ce sont 5 générations de schémas d’aménagement et de développement qu’il s’agit de rattraper. Avec en corollaire, près de 250 à 300 M€ d’investissements pour la montagne qui ont manqué à l’appel.

 

 

Consulter l’article

Partager cet article :
Tags:

About emmanuel georges picot

  • Email