jeudi 22 août 2019
4 juin 2019

Nouvelle-Aquitaine: un programme pour réduire l’empreinte carbone de la viande bovine

L’Institut de l’Elevage (Interbev), la Région Nouvelle-Aquitaine et l’ADEME signent un partenariat régional en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre des élevages bovins. Le programme Beef Carbon s’appuiera sur 600 exploitations néo-aquitaines.

24 organisations professionnelles agricoles de la filière viande bovine régionale ont lancé ce lundi 3 juin, au salon Aquitanima – événement de référence pour les éleveurs et professionnels régionaux et étrangers lors du Salon de l’agriculture de Bordeaux – une démarche bas carbone volontariste de grande ampleur.
Baptisé Beef Carbon, le programme prévoit le test et l’application concrète d’actions à mettre en place pour contribuer à la lutte contre le changement climatique à l’échelle de la région, tout en améliorant les performances économiques des exploitations.

Le projet vise quatre objectifs principaux :

  • apporter aux éleveurs et à leur environnement technique les outils et méthodes pour appréhender la problématique, identifier les leviers d’actions et innovations à mettre en place en élevage pour réduire l’empreinte carbone de la viande,
  • promouvoir les systèmes d’élevage et les pratiques innovantes dans un réseau de fermes pilotes
  • élaborer le plan carbone de la production de viande bovine de Nouvelle-Aquitaine déclinant les plans d’actions carbone par système de production et la stratégie partenariale à mettre en place
  • lancer une dynamique régionale associant les éleveurs, les conseillers agricoles, les entreprises d’abattage et de transformation, la distribution, en faveur d’une production de viande bovine à faible impact carbone et la valoriser.

La mise en place de Beef Carbon est prévue sur un échantillon de 600 exploitations productrices de viande bovine et d’un réseau de 100 fermes pilotes à faible impact carbone.
Sur une durée de 3 ans, il est déployé en lien avec le projet Life beef carbon porté à l’échelle européenne et les projets de Nouvelle Aquitaine sur la transition agricole et écologique.

Avec un budget de 475 000 €, ce programme est financé par la Région Nouvelle‐Aquitaine, l’ADEME et le Feader dans le cadre de l’appel à projet PEI‐AGRI.
Un élargissement aux autres filières herbivores est envisagé.

Les gaz à effet de serre et les élevages en chiffres

La France avait pour objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’origine agricole de 12 % entre 2015 et 2018.
De 1990 à 2010, ces émissions auraient déjà été réduites de 11 %.

La Nouvelle-Aquitaine est la 1ère région en effectif de vaches de race à viande :

  • 30% des exploitations,
  • 900 000 têtes (22% du troupeau national) et berceau de plusieurs races renommées (Limousine, Blonde d’Aquitaine, Parthenaise, Bazadaise) ;
  • 220 000 broutards produits annuellement (22% production française) ;
  • 260 000 veaux de boucherie, dont 170 000 en race à viande (30% de la production nationale)
  • 21 OP, 33 abattoirs

La filière Elevage et Viande représente 64 900 emplois, soit 3% des emplois régionaux et 25% de l’emploi français du secteur.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email