vendredi 17 novembre 2017
6 septembre 2017

Pays de la Loire: un effort renouvelé pour les monuments historiques

La Région et l’État s’engagent pour des travaux sur des monuments historiques majeurs. Des conventions viennent ainsi d’être signées avec les villes de Guérande, Saumur et La Chapelle-Launay, représentant une subvention régionale de 2,5 millions d’euros.

Le château de Saumur, les remparts de Guérande, ou encore l’abbaye de Blanche-Couronne à La Chapelle-Launay (44) : ces monuments emblématiques des Pays de la Loire exigent un effort de restauration qui ne peut ralentir. Alors que le Contrat de plan État-Région 2015-2020 ne va intervenir en matière de patrimoine qu’à l’Abbaye royale de Fontevraud (accessibilité), l’État et la Région vont néanmoins accompagner ensemble la restauration de monuments historiques importants.
Des conventions ont ainsi été signées en ce début d’été entre l’État, la Région et les communes concernées pour lancer ou poursuivre la restauration du château de Saumur, des remparts de Guérande et de l’abbaye de Blanche-Couronne. À Saumur, les travaux se montent à 6,3 millions d’euros (subvention régionale de 1,8 million) et couvrent la suite de la restauration du Clos et couvert du château et de la consolidation des remparts. À Guérande, des travaux urgents ont été identifiés pour les remparts, la porte Saint-Michel et la collégiale Saint-Aubin, représentant 2,5 millions d’euros que la Région supportera à hauteur de 20 % (500 000 euros).

Le cas exemplaire de l’abbaye de Blanche-Couronne

Si elle est moins connue, l’abbaye de Blanche-Couronne à La Chapelle-Launay mérite également une grande attention. Sur 400 m2, les bâtiments composés d’un cloître, d’une salle capitulaire, d’un réfectoire et de cellules monacales méritent d’être rapidement protégés, puis réhabilités. Il est en effet urgent d’engager les travaux qui permettront de sauver ce monument fondé au 12e siècle et qui a subi les ravages du temps. Dès cet été, les archéologues de l’Inrap* sont à pied d’œuvre pour réaliser les sondages précédents les travaux, qui s’étaleront ensuite sur plusieurs années. Un budget de 2,6 millions d’euros sera engagé, dont la Région assume 25 % (665 000 euros).
Guérande, Saumur, abbaye de Blanche-Couronne : pour la Région, la restauration de tels monuments historiques est une priorité au regard de leur valeur patrimoniale, mais aussi parce qu’ils portent des enjeux majeurs de rayonnement et d’activité sur leurs territoires.

*Institut national de recherches archéologiques préventives (http://www.inrap.fr/regions/pays-de-la-loire )

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email