vendredi 19 juillet 2019
4 juillet 2019

Bretagne: un comité régional pour répondre aux besoins des entreprises industrielles

Le 2 juillet, Loïg Chesnais-Girard et Michèle Kirry, préfète de la région Bretagne, ont réuni les élus des 59 intercommunalités bretonnes pour leur présenter la mise en œuvre de la politique industrielle régionale, qui intègre déploiement de Territoires d’industrie en Bretagne.

 

©Franck Bétermin

La Région souhaite apporter aux territoires et entreprises industrielles des réponses adaptées à leurs besoins, quelle que soit leur implantation sur le territoire breton. C’est pourquoi, un comité régional de la Bretagne Industrielle, présidé par Loïg Chesnais-Girard, associe dès à présent les acteurs concernés (services de l’Etat, représentants du monde économique et consulaire, acteurs de l’innovation et de l’accompagnement des entreprises, EPCI…) pour veiller à la dynamique des actions prioritaires à mettre en œuvre. Il a ainsi été convenu d’accélérer la dynamique collective Breizh Fab, déjà en place.

Conforter Breizh Fab

L’initiative nationale Territoires d’industrie, lancée fin 2018, vient compléter les dispositifs déjà mis en œuvre au niveau régional, dont Breizh Fab. Toutes les entreprises industrielles, quel que soit leur secteur d’activité, sont désormais concernées afin qu’elles puissent accéder à toute la palette d’aides. L’objectif : articuler l’ensemble des actions et d’en déployer de nouvelles. Le dispositif Breizh Fab sera ainsi conforté : mobilisation renforcée des EPCI, ouverture au secteur agro-alimentaire, connexion avec les financements du PIA (10 000 accompagnements en France) et de la Banque des territoires, fléchage de fonds européens FEDER complémentaires, augmentation de capital de Breizh Immo…

Répondre aux enjeux du recrutement

En Bretagne, la carte des Territoires d’industrie a déjà été revue pour intégrer Lamballe Terre & Mer et Saint-Brieuc Baie d’Armor. Au-delà, la Région propose aux territoires industriels volontaires, dont les entreprises sont confrontées à des difficultés de recrutement, de conduire des expérimentations qui répondent aux enjeux locaux de formation, d’attractivité et de mobilités.

Avec l’appui de la Région, des solutions innovantes pourraient être accompagnées en matière de :

  • formation : offre spécifique répondant au mieux et rapidement aux besoins des entreprises ;
  • attractivité : dispositifs adaptés pour des recrutements ciblés, si besoin hors Bretagne ;
  • mobilités : actions facilitant le recrutement de personnes géographiquement éloignées de leur emploi et confrontées à de réelles et coûteuses problématiques de transport (plans de déplacement, covoiturage, garde d’enfants…).

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email