lundi 11 décembre 2017
22 novembre 2017

Bretagne: Ti Lab, laboratoire régional d’innovation publique

Miser sur l’intelligence collective et donner une place centrale aux usagers pour améliorer les services publics : une démarche expérimentale menée par le laboratoire régional d’innovation publique Ti Lab inauguré officiellement jeudi prochain à Rennes.

Au sein de l’hôtel Bon-Pasteur à Rennes, s’est installé depuis l’été dans un lieu de travail ouvert, créatif et chaleureux, meublé de canapés, mobiliers à roulettes, tableaux blancs, légos géants, équipements numériques et post-it… C’est là que le laboratoire d’innovation publique Ti Lab met en œuvre de nouvelles méthodes pour améliorer les services publics aux usagers. Lauréat de l’appel à projets lancé par l’Etat pour moderniser l’action publique (soutenu par le programme d’investissements d’avenir), ce laboratoire collaboratif porté conjointement par la Région et l’État associe d’autres acteurs publics et privés, comme Pôle emploi, la CAF ou encore l’institut de formation Askoria.

Des projets qui placent l’usager au centre

Il planche ainsi actuellement sur plusieurs projets, en lien direct avec les politiques régionales : la formation et les parcours de formation professionnelle (TransfoParcours), les nouvelles formes de mobilité (MobLab), l’égalité femme/homme dans le secteur numérique (Numerifemmes)… Quelle est la démarche de Ti Lab ? Elle s’inspire de la méthode de « design de service » – qui place l’usager, l’habitant, le bénéficiaire, au centre de l’action – pour expérimenter sur le terrain et construire, avec lui et pour lui, des solutions à ses problématiques. Une expérimentation, qui durera dix-huit mois, pour renouver la façon de concevoir les actions et politiques publiques.

Inauguration de Ti Lab le jeudi 23 novembre 2017 en présence du Président de Région Loig Chesnais-Girard pendant la Semaine de l’innovation publique (20-26 novembre).

Le « design de service », c’est quoi ?

Le design de service s’intéresse à la fonctionnalité et à la forme du service, en se plaçant du point de vue de l’utilisateur : il étudie en particulier ses « cheminements » pour concevoir les produits ou services qui répondront à des scénarios d’usage : Ti Lab se met donc dans la peau de l’usager pour améliorer le service public. Le design de service mise ensuite sur l’intelligence collective pour co-construire des idées et les expérimenter à travers des prototypes testés dans les conditions réelles. Sa particularité, c’est aussi de faire appel à la créativité pour imaginer et scénariser événements et actions qui aboutiront à un résultat efficace tant pour l’usager que pour le fournisseur.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email