samedi 26 septembre 2020
7 septembre 2020

Sud, Occitanie, Bretagne, Pays de la Loire: quatre Régions dans le vent

Renaud Muselier, Président de la Région Sud, s’est rendu ce lundi 7 Septembre au Palais du Pharo, pour la 7ème  édition des Rencontres Internationales de l’Eolien Offshore Flottant (FWOT), en présence de Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie. A cette occasion, la Région Sud s’est une nouvelle fois engagée aux côtés des Régions Occitanie, Bretagne et Pays de la Loire pour développer l’éolien flottant, véritable filière d’avenir et ainsi réaffirmer le leadership français.

Le Salon FOWT, tenu depuis des années à Marseille s’est déplacé pour l’édition 2019 en Occitanie et se déroule cette année en Région Sud, dans sa ville d’origine. L’ambition commune des quatre Régions est de pouvoir avoir 4 GW de puissances installées à l’horizon 2030.

La Région Sud met le cap sur le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de son territoire, tout en créant des emplois non délocalisables. Avec le Plan Climat « une COP d’avance », la Région et ses partenaires mettent l’urgence climatique au cœur de leurs actions au service de la préservation de la planète.

Le bras de fer avec le Gouvernement et les contre-propositions des Régions

Pour atteindre cet objectif un courrier commun a été adressé au Premier ministre afin que l’Etat prenne en compte les nécessaires infrastructures de raccordement, ainsi qu’une PPE (Programmation pluriannuelle de l’Energie) laissant plus de marge aux appels d’offre et plus de lisibilité pour les entreprises et donnant aux acteurs de la filière les signaux qui leur permettront de s’engager dans la mise en place industrielle d’une filière française. Dès le 27 mars 2019, les mêmes Régions ont fait une contre-proposition à cette PPE, capable celle-ci de répondre aux attentes des territoires en matière de transition énergétique.

En substance voici les propositions :

  • permettre un développement harmonisé de la filière qui ne met pas en concurrence éolien posé et flottant;
  • revoir à la hausse le développement de l’éolien offshore par un rythme annuel d’appel d’offre plus fréquent pour une production d’au moins 1 GW par an;
  • amortir les investissements portuaires pour la filière.

La Région qui déploie l’éolien flottant

En accord avec son Plan climat, « une COP d’Avance », la Région ambitionne d’obtenir une puissance installée de 2 GW d’ici 2050 issue d’éoliennes offshores flottantes. L’objectif est de créer une filière industrielle en région en partenariat avec le GPMM. La première marche pour atteindre cet objectif est la concrétisation du projet « Provence Grand Large », première ferme pilote en Méditerranée, composée de trois éoliennes de 8 GW reposant sur des flotteurs au large de Fos- sur-Mer, qui devrait être opérationnelle n 2021 / début 2022.

La Région Sud, en coordination avec les Régions Occitanie, Bretagne, Pays de la Loire et les syndicats professionnels (SER et FEE) ont permis d’entériner dans la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, actée en 2019, deux appels d’offres commerciaux de 250 MW en Méditerranée qui seront attribués en 2022. Un nouvel appel d’offre commercial de 500 MW attribué est attendu en 2024 / 2025. L’objectif est d’avoir une puissance installée en Région Sud de 750 MW effective à 2030 / 2031.

Discours de Renaud MUSELIER, President de la Region Provence-Alpes-Cìte d’Azur, President de Rgion de France – Salon Mondial de l’Eolien Flottant- 07.09

Dossier de presse

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email