dimanche 05 avril 2020
20 février 2020

Sud : une marche de plus pour l’enseignement supérieur

L’Institut Méditerranéen du Risque, de l’Environnement et du Développement Durable a été inauguré à Nice, vendredi 14 février.

Pôle d’innovation, de recherche et de haute technologie, l’IMREDD devrait accueillir à Nice 480 étudiants, 180 enseignants-chercheurs et 12 laboratoires. Le fer de lance de l’Université Côte d’Azur dans les domaines dont il emprunte les noms ouvrira ses portes dès la rentrée prochaine, en septembre 2020.

Situé dans l’éco-quartier Méridia, le bâtiment a été inauguré par Renaud Muselier et Christian Estrosi, en présence de la ministre de l’Enseignement supérieur, Christine Vidal. La Région Sud finance la création de l’IMREDD à hauteur de 9,35 millions d’euros dont 8,75 millions sont destinés au volet immobilier, exemplaire en termes de qualité environnementale et de performance énergétique.

Les solutions du futur

« L’adaptation de notre territoire au changement climatique est vital pour notre économie et la préservation de notre cadre de vie. C’est la raison pour laquelle la Région a souhaité apporter son soutien à la création de l’IMREDD. Pour relever le défi environnemental qui nous est posé, il nous faut unir nos forces pour comprendre ce phénomène et élaborer les réponses à y apporter. C’est ce que fera l’IMREDD en réunissant étudiants, enseignants, chercheurs, entreprises et collectivités pour faire avancer la connaissance et imaginer les solutions du futur » a notamment affirmé Renaud Muselier.

Une politique ambitieuse

Chef de file des politiques de soutien à l’enseignement supérieur et à la recherche, la Région Sud mène une action ambitieuse avec un budget en croissance, s’élevant à 29 millions d’euros en 2020, soit une augmentation de 20 % par rapport à 2019 et une feuille de route avec des objectifs clairs.

Le soutien à l’innovation et à la compétitivité est la première priorité. Il s’est manifesté par l’attribution de 62 bourses aux jeunes doctorants en 2019. Un partenariat avec 50 entreprises est aussi actif afin d’encourager le dépôt de brevets. Le développement de l’excellence, du rayonnement et de l’attractivité est la deuxième priorité. Il se concrétise par la diffusion publique de la culture scientifique à travers la plateforme « Echo Sciences » et l’octroi d’une bourse régionale pour leur mobilité à l’étranger à plus de 4 100 étudiants depuis 2016.

La Région Sud verse également des bourses au mérite aux étudiants et encourage leurs projets d’entrepreneuriat. Pour des conditions de vie plus confortables, elle finance de nouveaux logements étudiants ainsi que la rénovation de l’existant.

Le Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Priorité de la Région, la réussite de ses étudiants est au coeur du Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI). Pour mettre les étudiants dans les meilleures dispositions pour leurs études supérieures, la Région a défini 3 priorités :

  • Soutenir l’innovation et la compétitivité du territoire par la formation et la recherche
  • Développer l’excellence, l’attractivité et le rayonnement des établissements régionaux d’enseignement supérieur et de recherche
  • Favoriser la réussite des étudiants

L’enseignement supérieur en chiffres

  • 170 000 étudiants
  • 4 universités,
  • 6 écoles d’ingénieurs,
  • 7 écoles de commerce,
  • 14 écoles d’art, d’architecture et de culture
  • 16 organismes de recherche

Consulter l’article en ligne. 

Partager cet article :

About souakla

  • Email