vendredi 07 août 2020
31 mars 2020

Sud: 1.4 Md € pour le plan d’urgence, de solidarité et de relance de la Région

Sud, Région, relance, plan

Depuis presque un mois la pandémie de COVID-19 a plongé le pays dans une situation économique inédite. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Région Sud lance un Plan d’urgence, de solidarité et de relance aux côtés de l’Etat pour accompagner les habitants du territoire à travers cette crise.

Un Plan régional d’urgence et de solidarité pour Provence-Alpes-Côte d’Azur : 227,5 millions d’euros pour répondre immédiatement à la crise

Le dossier de presse

L’urgence : les soignants et les entreprises : 124 millions d’euros pour la 1ère ligne

  • Face à l’urgence et à la propagation du virus, la Région a engagé 12 M€ pour le personnel soignant.
  • En effet, un dispositif exceptionnel de 8 M€ a été lancé pour que les 14 000 étudiants en santé (stagiaires paramédicaux, externes en santé) mobilisés en première ligne, puisse avoir droit à une prime de 200€ pendant toute la durée de la crise. Pour faciliter le déplacement des soignants, la gratuité des transports régionaux a été mis en place à leur attention jusqu’à nouvel ordre.
  • Depuis le 21 mars, un décret autorisant les collectivités à commander des masques a été publié. Dès sa parution, la Région a passé une commande de 4 millions de masques homologués, qui seront livrés la semaine du 30 mars, sous le contrôle d’un comité d’éthique Agence Régionale de Santé – Région.
  • 42 M€ de Fonds européens déjà sécurisés dans cette crise.
  • Le Plan d’urgence pour les entreprises représente quant à lui une enveloppe de 65 M€
  • La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a décidé de participer au Plan de Solidarité National lancé par l’Etat à hauteur de18 M€. L’apport global des Régions de France est de 250 M€ sur un total d’1 milliard d’euros. Ce plan est renouvelable dès le mois d’Avril selon l’évolution de la situation, et se décompose en 2 volets :
  • 1er volet : 1 500 euros pour les Très Petites Entreprises et les indépendants
  • 2ème volet : 2 000 euros, avec une co-instruction Etat/Région des dossiers supérieurs
  • Maintien des délais de paiement sous 21 jours sous réserve de l’impact du délai de transmission des pièces justificatives dû au télétravail.
  • Suppression des pénalités de retard pour les entreprises touchées par la crise du COVID-19, dans le cadre des marchés passés avec la Région Sud.
  • Le Plan d’urgence pour le secteur de l’Agriculture représentera 5 M€
  • 5 M€ spécialement sécurisés pour les entreprises agricoles
  • Mise en place de simplification des règlements pour maintenir le paiement de toutes les aides FEADER.

La solidarité économique et sociale : « Ne laisser personne sur le bord du chemin » : 103,5 millions d’euros pour soutenir tous les secteurs touchés

  • Ouverture des 2 CREPS d’Aix-en-Provence et Boulouris pour accueillir les SDF – 190 places
  • Mise à disposition possible des internats aux soignants : déjà en place à Toulon dans le Lycée Rouvière.
  • Redistribution de 15 000 masques récupérés dans les lycées de la Région aux réseaux de santé, dont les pharmacies voisines.
  • Mise en place d’une chaîne de solidarité en cours pour les bénévoles volontaires qui veulent s’engager.
  • Une enveloppe de 4,5 M€ dédiée à la jeunesse, l’enseignement supérieur et la recherche
  • Une aide de 2 M€ pour le rapatriement pour tous nos étudiants régionaux en stage ou poursuivant leurs études à l’étranger, en partenariat avec les quatre universités de Provence-Alpes-Côte d’Azur.
  • 2,5 M€ pour assurer le maintien et prolongation du financement des doctorants régionaux.
  • 5 M€ sanctuarisés et versés pour le monde sportif, malgré les annulations. Les subventions votées seront maintenues.
  • Pour laCulture, une enveloppe globale de 35 M€
  • 30 M€ sanctuarisés et versés malgré les annulations pour que les subventions votées soient maintenues.
  • Et mise en place d’un plan exceptionnel de 5 M€, pour que notre région reste terre de culture
    • Accompagner les compagnies et artistes les plus fragiles.
    • Renforcer le soutien aux structures permanentes et festivals.
    • Renforcer nos aides à la diffusion artistique dans nos six départements.
    • Abonder les dispositif d’Etat dans les domaines des musiques, du livre, du cinéma ou des arts plastiques.
  • Pour les transports, 21 M€ débloqués
  • Plan de soutien pour les transporteurs de voyageurs et scolaires (77% des montants initialement prévus pour un service plein).
  • Adaptation quotidienne du Plan régional de transports pour couvrir les besoins spécifiques des soignants et des salariés.
  • Suspension des prélèvements en avril des paiements des Pass annuels pour les abonnés aux TER.

Un plan de relance pour l’après COVID en Région Sud : 1,2 milliard d’€ d’investissements massifs

  • 88 M€ de soutien aux Maires et aux Intercommunalités pour démultiplier l’action des collectivités : 78 M€ déjà sanctuarisés et 10 M€ supplémentaires.
  • Soutien aux communes avec 25 M€ sanctuarisés et 10 M€ supplémentaires mobilisés pour un

« FRAT COVID ».

  • Soutien aux projets des intercommunalités et des Métropoles : 53 M€ pour un « CRET COVID » (avec option de réévaluation des priorités nouvelles de chaque territoire).
  • Investir 50 M€ pour moderniser le service public d’éducation dans les Lycées
  • Développement du numérique et amélioration des équipements et des infrastructures dans nos lycées.
  • Moderniser le service public de transport régional avec 762 M€ programmés
  • Achat de trains, acquisition de cars, plan de modernisation des infrastructures (contrat de performance avec SNCF Réseau), tout aux normes COP d’avance (trains à batterie, amélioration des performances, cars électriques, GNV, hydrogène…).
  • 100 M€ investis par la Région pour contribuer au programme « Autoroute du quotidien »
  • En cohérence avec notre convention « Autoroutes durables » avec Vinci, grand programme de travaux routiers pour le territoire, avec la participation de l’Etat, des Conseils Départementaux et des Métropoles.
  • Accompagner la relance des entreprises avec un objectif de relocalisation industrielle : 17 M€, à travers la création d’un fonds de participation stratégique post-COVID.
  • Relancer l’industrie touristique avec un dispositif dédié de 2,6 M€
  • Plan de promotion, d’attractivité et de relance post-COVID.
  • Restructuration de la demande internationale, européenne et française en partenariat avec Atout France, le Comité Régional de tourisme et les partenaires associés, en lien étroit avec les professionnels.
  • Plan d’investissement « Mieux vivre en Provence-Alpes-Côte d’Azur » (2022-2027) :  155,5 M€, en faveur de :
  • La production des énergies renouvelables
  • La rénovation énergétique des bâtiments et la transition énergétique de l’habitat
  • La transition énergétique dans le cadre de la rénovation urbaine
  • Un engagement historique de 100 M€ pour la recherche et les conditions de travail des soignants au Contrat de Plan Etat-Région.
  • Renforcer le soutien aux chercheurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
  • Financement du SAMU régional et investissement dans des travaux ou des constructions pour améliorer les conditions de travail des soignants.
  • Démultiplier les points locaux d’accès aux soins : objectif 150 maisons régionales de santé en 2023.

 

consulter l’article

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email