24 janvier 2018

La Réunion: vers une île cyclable

Le 17 novembre dernier, la Région a lancé le Séminaire Vélo avec la participation des collectivités, des associations de cyclisme, des acteurs du tourisme et des professionnels de la route. Objectif : Développer et mettre l’accent sur les mobilités alternatives telles que le vélo.

Encore aujourd’hui, la place de la voiture reste prépondérante dans les déplacements des Réunionnais créant des points de congestions quotidiens sur les routes de l’île. Il est donc nécessaire de valoriser les projets et les initiatives locales pour désengorger le réseau routier. Le Plan Régional Vélo (PRV) a été mis en place par la collectivité régionale en 2014. Ainsi, la Région intervient auprès des communes et EPCI pour la mise en œuvre de pistes cyclables sur toute l’île. La Voie Vélo Régionale (VVR) en constitue le réseau structurant tout autour de l’île avec 164 km de linéaires cyclables opérationnels (dont 105 km en partie littorale du réseau routier).

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE DES RÉUNIONNAIS

Outre l’impact bénéfique sur le trafic, le vélo présente de nombreux autres avantages. En effet, il permet de pratiquer une activité physique régulière rallongeant ainsi la durée de vie et limitant les risques de maladies (cardio-vasculaires, diabète, cancer, stress…). Et pour les moins sportifs, il est toujours possible d’opter pour un Vélo à Assistance Électrique (VAE), particulièrement adapté au relief de l’île. L’usage du vélo, notamment sur les déplacements pendulaires (travail < > domicile), les plus fréquents, permet d’économiser sur le carburant, sur le stationnement, ou encore l’entretien du véhicule. Il est aussi très souvent un moyen plus rapide que la voiture puisqu’il se pratique sur une piste ou une bande dédiée d’une part, qu’il favorise les trajets alternatifs moins encombrés d’autre part, ou encore qu’il est beaucoup plus facile à stationner. Enfin, l’usage des modes de déplacements doux, et tout particulièrement du vélo, a un impact moindre voire nul, sur l’environnement. Il contribue à réduire considérablement l’émission des gaz à effet de serre si son usage est collectif.

CYCLOTOURISME

La pratique du vélo fait de plus en plus d’adeptes en Europe. Des villes comme Copenhague, Amsterdam, Londres, Bâle, Florence, Munich… sont particulièrement appréciées des cyclotouristes. Le cyclotourisme – le tourisme à bicyclette a le vent en poupe en Europe comme en France. L’arrivée des Vélos en Libre Services (VLS) comme le Vélib à Paris, a démocratisé sa pratique à la fois par les habitants et les touristes, rendant ainsi le vélo accessible à tous. Faire de La Réunion une île cyclable serait un moyen de faire découvrir aux touristes, comme aux locaux, encore une nouvelle facette de l’île intense.

consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *