mercredi 22 février 2017
8 novembre 2016

Pays de la Loire: répondre aux enjeux du tourisme régional de demain

Pays de la Loire, région, tourisme, schéma, stratégie

Projet de schéma régional de développement du tourisme et des loisirs : une nouvelle méthode, de nouvelles priorités et de nouveaux outils

Le projet de Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs (SRDTL) a pour objectif de proposer une feuille de route, jusqu’à l’horizon 2020, en matière de gouvernance, d’observation, de promotion et de développement du tourisme pour la région. Il a été élaboré en concertation avec les professionnels du tourisme publics et privés des Pays de la Loire. Augmenter la clientèle internationale,renforcer la complémentarité de l’offre littorale, rurale et urbaine, déployer une stratégie d’attractivité axée sur les atouts économiques et touristiques du territoire, … telles sont les priorités de la nouvelle stratégie touristique pour les 4 prochaines années.

Le projet de Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs, ses enjeux, ainsi que les principales actions et innovations prévues, ont été dévoilés aux 130 acteurs touristiques régionaux, à l’occasion de l’Assemblée générale du Comité régional du tourisme des Pays de la Loire qui s’est tenue, le lundi 7 novembre 2016, à l’Hôtel de Région à Nantes. Ce schéma sera soumis à l’approbation du Conseil régional, en décembre prochain.

Un défi majeur : continuer à séduire et être davantage attractif !

« Le tourisme est un secteur économique essentiel pour la région. Nous sommes dans un contexte de concurrence accrue des régions entre elles en France, mais aussi à l’international. Avec la révolution numérique nous avons affaire à une clientèle toujours plus informée et aussi naturellement plus exigeante. Cela nous oblige à aller de l’avant, à valoriser au maximum tous nos territoires, je dis bien tous, pas uniquement la façade littorale ou les grandes villes, l’offre touristique de notre belle région doit être bleue, verte et urbaine ! » a déclaré Bruno Retailleau.

En 2015, la clientèle étrangère représentait 2,8 millions de nuitées dans les hôtels et les campings, soit 17% des nuitées régionales. Depuis 2008 et la crise économique, les Pays de la Loire ont perdu des parts de marchés, que le territoire compte bien regagner.

Il existe des disparités de fréquentation touristique, entre les destinations phares que peuvent être le littoral, la Loire et les villes, et le reste du territoire ligérien, doté pourtant de réels atouts. C’est pourquoi, la Région souhaite développer de nouvelles offres touristiques afin que l’ensemble du territoire régional puisse tirer profit de cette économie.

Parallèlement, les exploitants privés et publics des équipements touristiques sont confrontés à une évolution croissante des exigences de leurs clientèles, notamment internationales, et à la concurrence des autres destinations, à l’échelle mondiale. La Région souhaite donc soutenir la compétitivité des acteurs du tourisme, et relever, entre autres, le défi de la révolution numérique.

Enfin, les professionnels doivent être davantage impliqués dans les décisions de politique publique. Il faut donc améliorer la gouvernance du tourisme en Pays de la Loire et revoir les contours du Comité régional du tourisme.

Des actions concrètes pour mieux répondre aux enjeux du tourisme de demain

3 priorités ont été identifiées dans le projet de Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs :

  • Plus d’attractivité : reconquérir la clientèle internationale,
  • Plus d’équilibre entre les territoires : accompagner tous les territoires
  • Tendre vers une offre plus compétitive : soutenir davantage les professionnels dans le développement de leurs offres

Pour répondre à ces 3 priorités, des actions concrètes visent à redéfinir le tourisme régional. Pour une meilleure compétitivité et une meilleure attractivité des Pays de la Loire sur ce marché ultra-concurrentiel, la Région souhaite donc articuler sa politique touristique autour d’axes stratégiques nouveaux :

  • Construire une nouvelle stratégie de communication globale pour promouvoir l’attractivité territoriale, mais aussi économique et touristique, ciblant à la fois les touristes, les entreprises, les salariés et les étudiants.
  • Créer une offre touristique « bleue-verte-urbaine », « mer-ville-campagne » dans une logique de destination attractive : Proposer un plan d’actions pour renforcer le littoral et un meilleur équilibre avec les offres rurales et urbaines. Les touristes de la côte Atlantique doivent pouvoir profiter aisément du rétro-littoral et de ses offres ; à l’inverse les villes et le tourisme rural doivent valoriser leur proximité à l’océan.
  • Répondre aux nouvelles attentes des clients à la recherche d’authenticité et de slow-tourisme, avec des produits différenciants pour l’espace rural : l’agritourisme et l’oenotourisme.
  • Un plan d’actions pour le tourisme littoral
  • Le renforcement de la destination « Loire-Loire Valley »
  • La création d’une destination vélo à part entière
  • Renforcer la culture de l’accueil chez les professionnels du tourisme afin de tendre vers une hospitalité d’excellence, notamment envers les clientèles internationales qui ont des exigences particulières.
  • Mettre en place un programme de valorisation des métiers touristiques
  • Elaborer un contrat régional de développement touristique pour les territoires
  • Capitaliser sur les grands évènements dans la région

De nouveaux outils :

  • Une nouvelle marque de territoire sera proposée en 2017 qui portera la nouvelle offre touristique
  • La création d’un nouvel outil commercial : une « place des marchés », outil de réservation en ligne pour la destination des Pays de la Loire.
  • Soutenir les territoires et les entreprises dans leurs projets de développement, d’investissement et d’innovation, en repensant les dispositifs financiers régionaux.
  • Mettre en place un Comité régional du tourisme mieux connecté aux acteurs. Faire en sorte que les administrateurs du CRT renouvelé deviennent actifs dans les décisions de politique publique touristique, force de proposition au nom de leurs fédérations, et ambassadeurs de l’action régionale auprès de leurs pairs.
  • Renforcer et élargir l’observation régionale du tourisme vers une mutualisation avec l’ensemble des acteurs départementaux et locaux pour apporter une aide à la décision encore plus opérationnelle et connectée aux besoins des entreprises.

Un schéma concerté avec l’ensemble des forces vives du tourisme régional

Le projet de schéma régional de développement du tourisme et des loisirs (SRDTL) a été élaboré en concertation avec les acteurs du tourisme publics et privés des Pays de la Loire.

En avril 2016, a débuté l’élaboration de données de cadrage sur le tourisme dans la région, avec en point d’orgue, la consultation des acteurs touristiques lors d’un séminaire associant près de 250 participants, à l’Hôtel de Région le 20 mai dernier.
Le Conseil d’administration du Comité régional du tourisme a ensuite finalisé les enjeux et les orientations stratégiques (juin). Des groupes de travail, constitués des Comités départementaux du tourisme et des agences de développement départementales, ainsi que de la Fédération régionale des Offices de tourisme et Syndicats d’initiative, ont permis d’aboutir à un projet de plan d’actions.

Après approbation, en septembre, de ce projet par le Conseil d’adminstration du CRT et consultation, pour avis, du Conseil économique et social et environnemental régional (CESER) ainsi que des Départements, le schéma touristique, présenté le 7 novembre, sera soumis, pour adoption, au Conseil régional en décembre 2016.

Dès le début de l’année 2017, la nouvelle stratégie régionale de développement touristique devrait être opérationnelle.

Consulter l’article

Partager cet article :

About aurélie Radogewski

  • Email