mercredi 12 août 2020
6 avril 2020

Normandie: première livraison des équipements de protection commandés par la Région

Les premiers équipements commandés par la collectivité pour pallier la pénurie de matériels de protection arrivent progressivement en Normandie. 150 000 premiers masques chirurgicaux ont ainsi été livrés et distribués dans la journée du 3 avril 2020.

Sur les près de 134 000 pièces attendues, 1810 combinaisons, 290 blouses, 594 paires de lunettes et 5 000 surchaussures ont aussi été réceptionnés par la Région pour les soignants et seront répartis, dans les prochains jours, dans les établissements de santé, selon les recommandations de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Normandie.
Plus de 800 pièces du prototype de visière de protection, conçu dans le cadre du projet régional d’« Usine partagée », sont actuellement en cours d’impression et plusieurs établissements ont déjà été livrés, à leur demande. Enfin, deux internats normands ont récemment été mis à disposition des soignants à Evreux et Alençon.

Livraison de masques150 000 pièces livrées, 1,85 million de masques chirurgicaux et 500 000 masques FFP2 encore attendus

Après avoir mis à disposition du personnel soignant ses propres stocks de masques (plus de 30 000 pièces), la Région a commandé, en début de semaine dernière, 2 millions de masques chirurgicaux avec les Départements de la Manche, de l’Orne et du Calvados.

Sur les 150 000 premiers masques de la commande déjà reçus, 20 % ont été livrés, ce matin, aux trois Départements (soit 10 000 masques chacun). Les 120 000 masques restants ont été répartis dans quatre centres hospitaliers désignés comme prioritaires par l’ARS :

  • CHU Rouen : 76 750 masques
  • CH Cherbourg : 12 450 masques
  • CH Saint Lo) : 13 800 masques
  • CH Avranches-Granville : 13 750 masques.

Ces masques ont été fabriqués le 20 mars et sont valables jusqu’en 2025. La totalité des pièces n’ayant pu être livrée du fait de la réquisition d’une partie de la place dans l’avion par l’Etat, le reste de la commande est attendu pour mi-avril. 

Les 500 000 masques FFP2 commandés, il y a quelques jours, par la Région, par le biais de la société Bos Équipement basée en Savoie, devraient quant à eux être livrés dans le courant de la semaine prochaine. 

En outre, sur les 20 000 gants, 15 780 blouses, 10 300 paires de lunettes, 2 850 combinaisons, 80 000 charlottes et 5 000 surchaussures attendus par la Région pour les soignants, 7 694 pièces, achetées au fournisseur d’équipements professionnels Orexad, ont déjà été réceptionnées. Leur répartition sera prochainement déterminée avec l’ARS. 

Usine partagée : Plus de 800 visières de protection en cours d’impression en Normandie

Dans cette même volonté de pallier la pénurie d’équipements des professionnels de santé, la Région Normandie coordonne avec le Dôme un projet de production numérique à grande échelle de matériels de protection sanitaire réutilisables. 

L’expérimentation porte, dans un premier temps, sur la réalisation de visières de protection destinées à être utilisées par le personnel médical en complément d’un masque en tissu. A terme, jusqu’à 500 pièces pourront être imprimées chaque jour grâce à la mise en réseau d’une quinzaine de structures normandes.

Si l’homologation du premier prototype par les services de l’Etat est désormais attendue de façon imminente, plus de 800 visières sont d’ores et déjà en cours d’impression 3D en Normandie. A ce jour, le Dôme a reçu des commandes pour un total de plus de 3 500 visières. 170 pièces ont, par ailleurs, déjà étaient livrées, hier soir et ce matin, dans différents établissements de santé, qui ont pris la responsabilité de ne pas attendre l’agrément :

  • SCP Infirmières Caen Pavie Mezieres Petri (5 pièces)
  • Centre Hospitalier de St-Lô (10 pièces)
  • Centre Hospitalier de Carentan (25 pièces)
  • Fondation de la Miséricorde à Hérouville-Saint-Clair (30 pièces)
  • CHU de Caen (50 pièces)
  • Centre hospitalier Robert Bissons de Lisieux (50 pièces)

La Région s’est engagée à financer le coût de production d’environ 5 000 pièces qui seront gratuitement mises à disposition des soignants dans les différents établissements de santé désignés par l’ARS.

Deux internats normands mis à disposition des soignants à Evreux et Alençon

Afin de permettre aux personnels soignants de se reposer, la Région a rapidement proposé à tous les hôpitaux normands mobilisés dans la lutte contre le Covid-19 d’ouvrir les internats des lycées situés à proximité des sites hospitaliers.

Si dans un premier temps, l’ouverture de l’internat du lycée Arcisse-de-Caumont à Bayeux avait été envisagée, le projet n’a finalement pas abouti, l’hôpital de Bayeux ayant trouvé d’autres solutions. En revanche, depuis lundi soir, l’internat du lycée Aristide-Briand d’Évreux, a été mis à disposition du personnel soignant du centre hospitalier de la ville et celui du lycée Maréchal Leclerc – Marguerite de Navarre d’Alençon accueillera, à compter de ce soir, les soignants du centre hospitalier intercommunal d’Alençon-Mamers.

Dans cette même volonté de faciliter le quotidien des soignants, la Région a pris, depuis mi-mars, des dispositions en matière de transports (plan de transports adapté, gratuité des transports ferroviaires et routier…).

« Soignants, les Normands vous disent merci », une vidéo pour encourager le personnel soignant

La Région lance un appel aux Normands qui voudraient remercier et encourager soignants qui travaillent près de chez eux. Ces derniers sont invités à se filmer et à envoyer leur vidéo à la Région via un message privé sur Facebook ou Twitter.

La Région réalisera un montage à partir de toutes les vidéos reçues et le diffusera aux soignants de Normandie et sur ses réseaux sociaux !

Date limite de participation : 8 avril 2020 / Durée de la vidéo : 20 secondes max

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email