samedi 24 juin 2017
19 juin 2017

Pays de la Loire: une nouvelle ambition pour la culture

150528-tournage-cessez-le-feuDès le début de cette nouvelle mandature la Région des Pays de la Loire a fait le choix de mettre l’action culturelle au cœur de l’action régionale. “J’avais pris l’engagement de maintenir le budget consacré à la culture et je l’ai tenu, alors même que des recherches d’économie ont été engagées dans tous les autres domaines d’intervention de la Région.”, rappelle Bruno Retailleau. Sur cette base consolidée, la majorité affirme une nouvelle ambition culturelle : “Nous ne voulons être ni prescripteur ni spectateur des actions culturelles, nous avons choisi de jouer le rôle actif de fédérateur des territoires, des acteurs et des pratiques culturelles.”.

Cette ambition régionale se concrétise aujourd’hui par l’adoption d’une nouvelle stratégie pour la culture répondant à une triple promesse :

  • l’enracinement, avec un accès de la culture pour tous sur tous les territoires,
  • le développement, avec le soutien aux acteurs et aux filières culturels,
  • le rayonnement, pour des pratiques culturelles tournées vers le 21ème siècle.

Une stratégie travaillée en concertation

Cette nouvelle stratégie a été concertée avec les acteurs pour les accompagner dans leur désir de créer d’inventer, d’innover et de participer au développement culturel social et économique des Pays de la Loire.
Son élaboration a donné lieu à plus de cinquante rencontres ou réunions, à trois demi‐journées de réunions avec les commissions transversales de la Conférence régionale consultative de la culture, et à un échange informel avec le CESER, préalable à son avis formel. La concertation continuera par ailleurs d’être au cœur de la gouvernance des politiques culturelles de la Région avec la volonté d’embrasser tous les acteurs de la culture à travers une instance refondée et élargie notamment au design, à l’architecture, à la mode, au tourisme.

La nouvelle stratégie culturelle en bref

Irriguer tous les territoires, servir tous les publics, accueillir les artistes, favoriser les hybridations artistiques et technologiques, innover pour créer et transmettre, proposer l’excellence pour tous : telle est l’ambition nouvelle que se donne la Région en articulant son action selon trois axes.

Une promesse d’enracinement : une Région au service des territoires et des publics

Pour les territoires et les publics, la Région s’engage notamment auprès des territoires ruraux en créant un nouveau Fonds de développement culturel territorial destiné à aider plus largement les projets. Elle élargira également la politique des Petites cités de caractère aux communes rurales éloignées des centres urbains.

La Région s’attachera à aider tous les patrimoines et notamment le patrimoine immatériel (les traditions orales, les coutumes, les savoir‐faire, les façons d’habiter, la gastronomie des Pays de la Loire). Par ailleurs, la Région créera des parcours culturels valorisant ses richesses culturelles et patrimoniales et développant un tourisme doux à l’image de la réussite de la Loire à Vélo. Un premier travail sera ainsi lancé avec l’Agence régionale et les associations pour développer un parcours parc et jardins ; d’autres pourraient être proposés tels qu’un Parcours Plantagenêt avec la Cité du Mans, Angers, Fontevraud, Talmont, Nieul sur l’Autise… ou un Parcours Art contemporain et architecture du 20ème siècle.

Pour fêter la culture et les arts et toucher toujours plus de publics, en lien avec les musées du territoire et particulièrement les Musées de France et d’autres institutions qui le souhaiteront, la Région organisera en 2018 un événement valorisant les collections et invitant à la visite, par des projections d’œuvres dans l’espace public. Ces œuvres seront choisies de façon participative.

Une promesse de développement : une Région au service des artistes, des acteurs et des projets

Pour les artistes, les acteurs et les projets, la Région souhaite accompagner et améliorer les conditions de création, de travail et d’emploi et soutenir le développement économique des filières.

La Région mettra à l’étude la création d’une extension du FRAC à Nantes, conçue comme un lieu d’exposition, de démonstration, de production et comme un foyer de rencontres entre la jeune création et le public. Ce sera au cœur de la métropole un lieu vivant animé par les artistes, un lieu effervescent de création et de diffusion, un carrefour pour les commissaires d’exposition, les galeristes, les enseignants et les étudiants des écoles d’art, d’architecture, de design, de cinéma, un lieu privilégié et ouvert de rencontre entre la création contemporaine et le public. A Carquefou, le FRAC renforcera un pôle d’excellence autour de la collection, à la fois espace d’exposition avec des accrochages régulièrement renouvelés et lieu de ressource, de formation et de recherche organisé autour de la collection.

La Région va également s’engager dans la formation professionnelle des acteurs de la culture et ouvrir un dialogue pour établir une feuille de route partagée.

Elle poursuivra son action en faveur de l’ensemble des filières pour assurer leur développement. En particulier dès 2018, elle mettra en oeuvre l’exonération de la contribution sur la Valeur ajoutée des entreprises (CVAE) pour les librairies indépendantes, les cinémas d’arts et d’essais et les disquaires.

Enfin, la Région souhaite proposer à l’Etat d’engager une réflexion sur un pacte visant à garantir la stabilité du niveau général des financements de la culture en Pays de la Loire, dans le respect des politiques culturelles de chaque collectivité. Cette réflexion et la mise en œuvre du pacte constitueraient la priorité du volet culturel des travaux de la Conférence territoriale de l’action publique (CTAP).

Une promesse de rayonnement : une culture aux avants postes de l’innovation

Pour entrer dans la culture du 21ème siècle, la Région lancera dès 2017 une expérience d’accélération d’une dizaine de start up et PME créatives et elle renforcera 4 niches d’excellence culturelle et créative : le numérique et la création digitale, la mode et les textiles intelligents, les jeux vidéos et le design.

Enfin pour montrer et faire vivre le mouvement de la création, la Région va lancer un événement inédit et fédérateur “Culture au futur” : artistes, entreprises, chercheurs, étudiants, grand public vont expérimenter ensemble à la découverte de nouveaux usages et de nouvelles pratiques conjuguant étroitement culture et innovations technologiques. La technologie est aujourd’hui omniprésente, cela rend encore plus nécessaire d’interroger les perspectives qu’elle offre à l’expérience humaine, qu’elle soit sensible, esthétique ou cognitive. Pour comprendre et décoder ces révolutions, Culture au Futur proposera à des artistes, écrivains, scénographes d’interpréter les liens entre la création et la technologie et de construire avec les entreprises de nouvelles formes d’innovation. La 1ère édition de cet événement organisé sur deux journées (professionnelle puis grand public) pourrait se tenir en mai 2018.

Conjuguer la culture au futur, c’est aussi poursuivre une double ambition :
‐ s’attacher au développement de l’enseignement supérieur culture, sous toutes ses formes, aider la recherche et les équipements, et fédérer les acteurs de l’enseignement et de la recherche.
‐ favoriser, par l’information et la concertation, un meilleur accès des lycéens des Pays de la Loire aux écoles supérieurs culture du territoire.

Consulter l’article

Partager cet article :
Tags:

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *