mercredi 19 septembre 2018
4 mai 2018

Pays de la Loire : l’égalité femmes-hommes, une priorité régionale

Au moment de son élection en tant que Présidente de la Région des Pays de la Loire en octobre dernier, Christelle Morançais a souhaité faire de l’égalité entre les femmes et les hommes une priorité forte. La Région a ainsi signé un Plan régional en faveur de l’égalité professionnelle femmes-hommes et soutenu deux initiatives œuvrant pour la promotion de la lutte contre les violences faites aux femmes.

 

« Nous sommes, toutes et tous, acteurs de la lutte contre les violences et de l’égalité entre les femmes et les hommes. Et je mesure concrètement les difficultés rencontrées par bien des femmes pour concilier vie professionnelle et vie familiale ». Par ces mots, Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire, a souhaité souligner l’attachement régional à faire de l’égalité Femme – Homme, une priorité forte pour une vraie liberté de choix. « La Région Pays de la Loire peut innover dans ce domaine sans idéologie ni démagogie mais avec pragmatisme ! Non pour défendre un égalitarisme de principe mais pour une égale liberté de choix, sans rien renier de cette nécessaire complémentarité entre les hommes et les femmes. »

Expérimenter la mixité dans le recrutement

Parce qu’aujourd’hui le combat est culturel et concerne tous les domaines de l’existence – professionnel, social, familial -, tous les milieux et toutes les générations, la Région s’est engagée de manière significative sur plusieurs fronts pour faire évoluer les mentalités et les comportements. « La première des libertés, c’est l’égalité d’accès et d’exercice en milieu professionnel pour les femmes », rappelle Christelle Morançais. Pour y contribuer, la Région a signé un Plan régional en faveur de l’égalité professionnelle femmes‐hommes, qui s’inscrit dans la continuité des actions engagées en matière d’égalité professionnelle dans les Pays de la Loire, et plus particulièrement dans le cadre de la convention régionale pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif, de la convention régionale État ‐ Pôle emploi en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes… « Par cette signature, nous nous sommes engagés à réaliser des expérimentations visant à développer la mixité des métiers, au regard des besoins de recrutement des entreprises. Nous finançons des actions de promotion de la mixité, de sensibilisation à la lutte contre les stéréotypes sexistes et pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, dans le cadre de la formation professionnelle. »

Un événement majeur à l’Abbaye de Fontevraud

En outre, la Région soutient les initiatives associatives permettant d’ouvrir les opportunités pour les femmes dans le champ économique telles que le Festival en femmes majeures, de la Ville de Blain, qui accueille des artistes qui défendent le regard des femmes sur leur société ; le Printemps des fameuses, le collectif qui rassemble 250 cheffes d’entreprise, dirigeantes, élues, présidentes d’association, journalistes, artistes, expertes, chercheuses… Permettre à toutes les femmes d’accéder au marché du travail, c’est aussi lutter contre l’isolement des femmes et des familles. « Nous souhaitons rompre l’isolement des jeunes mères de famille ou futures mères de famille », explique Laurence Garnier, vice‐présidente de la Région en charge notamment des solidarités. La Région soutient ainsi les actions de l’association Marraine & Vous. Et pour aller encore plus loin sur les réflexions engagées dans ce domaine, la Région souhaite organiser en 2018 une journée sur l’enjeu que représente l’égalité entre les femmes et les hommes. Cet évènement se déroulera à l’Abbaye de Fontevraud, lieu où les femmes ont eu un rôle éminent à travers l’histoire. Ouvert à un large public, il sera en partie consacré à une réflexion argumentée et étayée par des travaux de recherche sur les inégalités professionnelles dans la fonction publique et dans l’accès aux politiques publiques mises en œuvre par les collectivités territoriales.

Lutter contre les violences faites aux femmes

Les politiques régionales pour l’égalité Femmes‐hommes sont également très orientées vers la lutte contre les violences faites aux femmes. Chaque année en France, 216 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel conjoint, moins d’une femme sur cinq dépose plainte. En 2016, en Pays de la Loire, 10 970 femmes ayant subi des violences conjugales se sont adressées aux associations spécialisées, à la Police et à la Gendarmerie. « Ces chiffres sont inquiétants et alarmants et nous motivent dans notre engagement quotidien pour la dignité et le respect des femmes », expliquent Christelle Morançais et Laurence Garnier. Le budget régional dédié à l’égalité femmes/hommes et aux violences faites aux femmes a été augmenté, passant de 200 000 € en 2017 à 240 000 € en 2018. La Région a par ailleurs  lancé un appel à projet destiné à soutenir les associations qui œuvrent pour lutter contre les violences et l’isolement des femmes.

  • SOUTIEN A RESONANTES : la Région des Pays de la Loire accompagne l’association Resonantes qui a pour objet la promotion de la lutte contre les violences faites aux femmes et dont l’objectif est de sensibiliser le public et plus particulièrement les 15‐24 ans sur deux projets. Resonantes a répondu à l’appel à projet du Fonds solidarité – égalité / violences faites aux femmes, avec l’action Jeunes contre les violences, auprès des lycées. Ce dispositif, destiné aux élèves de seconde dans cinq lycées ligériens, permet de sensibiliser et d’informer sur la question des violences faites aux femmes par le biais d’outils adaptés : diffusion d’un spectacle de slam suivi d’un échange avec les jeunes, ainsi que l’installation d’une exposition numérique au sein de l’établissement d’intervention. Cette action a été déployée dans les lycées : Les Bourdonnières à Nantes, Edouard-Branly à La Roche‐sur‐Yon, Simone-Veil à Angers, Joseph-Roussel au Mans, et Ambroise-Paré à Laval.
  • SOUTIEN DU BRACELET CONNECTE : la Région soutient également le bracelet d’alerte connecté, créé pour compléter l’application mobile App‐Elles qui facilite les relations avec les secours, les associations d’aide aux victimes. C’est un moyen de déclenchement d’alerte d’urgence. Il est directement relié à l’application et permet de lancer en toute discrétion des alertes audio enregistrées et géo‐localisées à trois contacts prédéfinis. La Région accompagne l’association dans ce projet à hauteur de 30 000 €. L’association va produire et diffuser des bracelets qui seront ensuite donnés aux femmes subissant des violences dans les cinq départements de la Région, via les associations relais. La Région est la 1ère collectivité à soutenir ce projet. « Cet outil est une véritable innovation », soulignent Christelle Morançais et Laurence Garnier. « C’est une initiative inédite et d’utilité publique ! Et nous sommes heureuses, de pouvoir accompagner Resonantes dans la réalisation de ce projet qui sera, malheureusement, utile aux femmes. »

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About Anaïs GAUTREAU

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *