dimanche 21 avril 2019
25 mars 2019

Occitanie: quatre mois à la rencontre des habitants

Militante d’une citoyenneté active, la Région part sur les routes d’Occitanie du 18 mars au 31 juillet, à la rencontre des habitants. Elus, agents volontaires et jeunes en service civique recueilleront les attentes et préoccupations des Occitans sur le pouvoir d’achat, la formation et l’emploi, la mobilité ou la transition énergétique.

Pour construire un avenir partagé avec les habitants d’Occitanie, la Région déploie depuis trois ans des outils de démocratie participative, à l’image des consultations sur les Etats généraux du rail et de l’intermodalité, l’alimentation, les lycées ou la qualité de vie, et de la plateforme web « la Région citoyenne . Autant de participations qui enrichissent le projet et les politiques régionales. Ce lundi 18 mars, la Région lance une tournée de l’Occitanie inédite, baptisée « La Région est à vous ». Jusqu’à la fin juillet, la Région donnera aux habitants une centaine de rendez-vous conviviaux sur les marchés, dans les gares, les festivals, lors de rencontres sportives et cafés citoyens. Objectif : écouter chacun, répondre aux questions, rendre compte des actions et poursuivre le dialogue engagé depuis quatre ans.

Notre ambition est simple : aller au contact des habitants dans tous les territoires. En Occitanie, nous n’avons pas attendu le grand débat national pour écouter les citoyens et échanger avec eux, souligne Carole Delga. Le référendum d’origine citoyenne, nous l’avons prévu en Occitanie dans la Charte régionale de la citoyenneté active. Je crois en la démocratie du quotidien, à des habitants acteurs de la décision publique.
JPEG - 93.2 koPour faire remonter ce qui marche et ce qu’il faut améliorer, la Région a créé un questionnaire qui sera rempli par les habitants pendant les rencontres de mars à juillet. Également disponible sur Internet, il veut susciter des idées pour améliorer le quotidien, identifier les initiatives à valoriser, sonder les habitants sur leurs préoccupations. Les réponses – objet d’une synthèse finale à l’automne – serviront à la Région pour ajuster ses politiques et ses outils de citoyenneté active.

consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *