lundi 15 octobre 2018
18 septembre 2018

Occitanie : le futur musée régional de la Narbonne antique prend forme

La mue sera longue, pour l’un des chantiers culturels les plus importants de France. Tandis que l’édifice du Musée régional de la Narbonne antique, Narbo Via, prend forme, les œuvres commencent à s’installer dans leur nouvel écrin.

 

Il faudra encore les nettoyer, les restaurer et pour certains, les mettre sur socle. En juin, quelque 251 blocs lapidaires ont rejoint les réserves du futur Narbo Via. Fragments de statues, éléments d’architecture, bas-reliefs et inscriptions ont été déménagés de l’église Notre Dame où ils étaient stockés, en vue de leur reconditionnement avant l’ouverture du Musée de la Narbonne antique prévue pour 2020.

Après une trêve estivale, le déménagement des œuvres reprendra à la mi-septembre, essentiellement des peintures murales et des sculptures. Narbo Via doit accueillir les collections conservées dans le Musée archéologique et ses réserves et dans le Musée lapidaire.

Des vestiges en bon état sont découverts chaque année du côté de Narbonne

A terme, le musée abritera plus de 15 000 pièces héritées du riche passé antique de Narbonne, première colonie romaine créée en Gaule au Ier siècle avant J.-C et plaque tournante du commerce méditerranéen jusqu’au Ve siècle après J.-C. De nombreux objets découverts lors des fouilles archéologiques autour des étangs du Narbonnais seront notamment restitués dans ce musée.

 

 

Un projet d’envergure porté par la Région

Lors de la première visite de chantier du futur Narbo Via, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, avait déclaré :

“C’est l’un des projets emblématiques de la politique régionale culturelle et patrimoniale que je souhaite mener. Il s’agit de créer un lieu de vie pour tous – habitants, visiteurs venus d’ailleurs et professionnels – et un lieu d’apprentissage.”

Porté par la Région Occitanie à hauteur de 50 millions d’euros, Narbo Via est conçu comme un lieu vivant, où les chercheurs en archéologie et les restaurateurs pourront travailler dans des espaces dédiés, intégrés au musée. En tout, ce sont 8 000 m2 voués à reconstituer la grande histoire romaine de Narbonne, dont plus de 3 000 seront consacrés aux expositions, et 3 parcours thématiques organisés comme une déambulation dans la cité antique. Ouverture en 2020 !

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About Anaïs GAUTREAU

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *