mardi 20 novembre 2018
18 janvier 2018

Hauts-de-France: nouvelle vie pour Aluminium Dunkerque

 

Jusqu’alors propriété du groupe Rio Tinto, l’entreprise Aluminium Dunkerque (59) va être rachetée par le groupe anglo-indien GFG Alliance. Une excellente nouvelle pour l’emploi et l’industrie en Hauts-de-France, d’autant que le groupe prévoit des investissements importants et la création d’une seconde usine.

Aluminium Dunkerque, l’usine de fabrication de plaques, lingots de laminage et alliages, a trouvé un repreneur ! Une excellente nouvelle pour les 570 salariés qui font chaque jour du site la fonderie n°1 en Europe dans son secteur d’activité.

Les Hauts-de-France attirent

L’annonce est tombée le 10 janvier 2018 : Liberty house, filiale de GFG Alliance, s’engage à reprendre Aluminium Dunkerque, entreprise jusqu’alors gérée par le géant minier Rio Tinto. Une action décisive pour la compétitivité des Hauts-de-France et pour l’emploi menée par dirigeant anglo-indien de GFG Alliance, Sanjeev Gupta.

Ce rachat annoncé de l’unité dunkerquoise (pour un montant de 500 millions de dollars, soit 417 millions d’euros) illustre la montée en puissance de l’image des Hauts-de-France aux yeux des investisseurs étrangers. Mieux : la nouvelle activité du site, qui pourrait survenir au second trimestre 2018, devrait s’accompagner d’une modernisation des équipements (mis en service en 1991 par le fleuron industriel Pechiney) et de la création d’une seconde usine. Secteur visé : l’automobile, qui vit une embellie commerciale qui dope la production et les ventes en Hauts-de-France.

Investissements massifs en prévision

Aujourd’hui marque le point de départ d’une expansion majeure de GFC Alliance en Europe, illustrée par le lancement d’un investissement de 2 milliards de dollars en France, a annoncé le repreneur industriel.

Ces investissements sont une excellente nouvelle pour le développement économique des Hauts-de-France et pour l’emploi : la création de “plusieurs milliers d’emplois” est prévue.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email