mardi 19 novembre 2019
9 juillet 2019

Normandie: le développement de la télémédecine

Normandie; télémedecineSous l’impulsion de l’Union Régionale des Médecins Libéraux de Normandie, l’ARS Normandie, la Région Normandie, les Départements, la Préfecture de région, la fédération des URPS, les fédérations hospitalières, les ordres professionnels, l’Assurance maladie et la MSA ont élaboré une Charte régionale sur le déploiement de la télémédecine dans la région au plus près des besoins des Normands.

 

Pourquoi une charte ?

Le déploiement de la télémédecine a pour objectif de permettre aux patients d’obtenir notamment dans les zones en tension, une prise en charge adaptée à leurs besoins grâce à l’intervention d’un médecin généraliste ou spécialiste normand à distance, par vidéo, en garantissant la confidentialité et la sécurisation des données échangées. A ce titre, elle constitue un véritable outil complémentaire de l’organisation et de l’accès aux soins.

L’expérimentation de télémédecine à Saint Georges de Rouelley dans le sud Manche est un exemple concret de l’application de la Charte.

En Normandie, le développement de la télémédecine doit se poursuivre tout en garantissant la qualité et la sécurité de la prise en charge des patients, dans le respect de la réglementation. C’est là l’enjeu de cette charte régionale : proposer aux Normands une télémédecine de proximité et de qualité.

Les signataires souhaitent définir les critères d’une “labellisation” pour tout projet de télémédecine dans la région et engagent dès à présent une réflexion commune autour de ce nouvel outil afin d’améliorer l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire.

 

Une journée consacrée à la santé du futur

Plus de deux cents représentants de collectivités, professionnels de santé, entreprises, universitaires ont assisté à cette journée consacrée à la santé du futur, aux évolutions technologiques et sociologiques concernant la télémédecine l’innovation en e santé, l’évolution des métiers de la santé dans un contexte de vieillissement de la population et le marché pour les entreprises.

Les nouveaux enjeux liés aux modes de vie (vieillissement, sédentarisation, mondialisation) et aux nouvelles technologies (traitement de données, sécurisation et qualité) ont fait émerger quatre tendances mondiales communes à tous les acteurs économiques de la Santé : la personnalisation de l’offre, la garantie de la qualité et la sécurité et la mise en place de nouveaux outils de suivi et le développement de nouveaux moyens de communication.

Découvrez les résultats de l’appel à projet E-Santé lancé en mars 2018 à Rouen lors de la première édition dans le communiqué de presse.

 

La Normandie, une région pionnière

En 2030, la France comptera plus de 20 millions de personnes âgées. Cette mutation sociologique donne lieu à de nouveaux besoins et implique des réflexions au niveau socio-économique concernant, entre autre, le développement de produits et services adaptés à cette population vieillissante.

La Normandie est la 2ème région française pour la chimie pharmaceutique, 3ème pour la production de médicaments, 1ère région labellisée Silver économie, la région est aussi dans le peloton de tête des régions en matière d’industries liées à la santé.

La santé est un point fort de la recherche normande, qui se distingue particulièrement dans les domaines des neurosciences, de la nutrition, de la cardiologie, de la cancérologie et des biotechnologies.

Il existe plus de 1 000 organismes de services à la personne en Normandie, représentant plus de 10 700 emplois.

 

La Région Normandie et la santé

Bien que la santé ne soit pas une compétence obligatoire de la Région, la collectivité soutient de façon importante ce secteur au travers de ses compétences comme la formation, la recherche, le développement économique et l’aménagement du territoire.

En 2018, ce sont près de 9 millions € qui ont été investis pour la recherche et l’innovation par la Région dans des domaines tels que : l’imagerie, la radiothérapie … 37 thèses soutenues pour environ 2,6 millions €. Depuis janvier 2019, plus de 6 millions € ont été investis dans la recherche en santé.

Soucieuse de garantir l’égalité d’accès aux soins sur l’ensemble du territoire, la Région Normandie soutient la création de Pôles de Santé Libéraux et Ambulatoires (PSLA) ; 90 sont ouverts en Normandie et une cinquantaine sont en projet.

Il convient d’ajouter à cela les projets d’entrepreneurs soutenus par l’Agence de développement pour la Normandie (ADN), au travers de ses dispositifs notamment d’Impulsion Conseil, Impulsion Innovation, Fonds régional d’Innovation et Programme d’innovation d’avenir, ces derniers en partenariat avec les acteurs de l’Etat.

L’Agence régionale de santé de Normandie est chargée du pilotage et de la mise en œuvre de la politique de santé en région. Elle a aussi pour mission de réguler l’offre sanitaire et médico-sociale en réponse aux besoins de la population Elle est l’interlocuteur des professionnels de santé et du secteur médicosocial, des services de l’Etat, des collectivités territoriales, des élus, des organismes gestionnaires, des usagers et de leurs représentants.

L’URML Normandie (Union Régionale des Médecins Libéraux de Normandie) représente réglementairement les 5 000 médecins libéraux (généralistes, spécialistes exerçant en ville ou en établissement de santé privé) de la région et participe à l’organisation de l’offre de soins régionale.

Consulter l’article

Partager cet article :

About msakho

  • Email