lundi 21 janvier 2019
8 janvier 2019

Grand Est: État et Région s’engagent pour transformer l’offre de formation

Lundi 7 janvier 2019, Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand Est, et Jean Rottner, président de la Région Grand Est, ont signé le Pacte régional d’investissement dans les compétences 2019-2022, dans les locaux de l’entreprise DANGEL, à Sentheim (Haut-Rhin), en présence de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et de Jean-Marie Marx, Haut-Commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi.

 

Cette signature marque la volonté des partenaires d’intensifier la formation et l’accompagnement vers l’emploi des jeunes et des demandeurs d’emploi peu qualifiés et de permettre la transformation du système de formation professionnelle avec une approche par compétences.

Ce Pacte fait partie du Plan national d’investissement dans les compétences (PIC) doté de 15 milliards d’euros sur cinq ans. Cet investissement fort de l’État comporte trois objectifs principaux :

  • former et accompagner vers l’emploi 1 million de chômeurs faiblement qualifiés (8 milliards d’euros) ;
  • former et accompagner vers l’emploi 1 million de jeunes décrocheurs ;
  • contribuer à la transformation des compétences, notamment liées à la transition écologique et à la transition numérique.

15 000 places supplémentaires de formation seront proposées en 2019, notamment à travers de nouvelles offres de formations, la mise en place d’une plateforme « langue innovante et actions transfrontalières » ou encore des formations d’accès au premier niveau de langue. Au total, ce sont 45 000 places de formation qui sont proposées en Grand Est en 2019.

Des actions spécifiques de formation seront développées vers les publics les plus fragiles grâce à une aide à la mobilité pour les territoires les plus enclavés, à un complément de rémunération pour les jeunes en formation à l’Ecole de la 2ème Chance.

Le PACTE en Grand Est c’est :

  • 280 000 personnes en recherche d’emploi infra-bac ;
  • un financement de l’Etat de 556 millions d’euros sur quatre ans (2019-2022) en complément de l’engagement financier de la Région de 675 millions d’euros ;
  • une mise en œuvre du PACTE en pleine coopération avec les opérateurs de l’emploi et notamment Pôle Emploi ;
  • des objectifs de réponse aux besoins des métiers en tension et de formation des demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés ainsi que des jeunes éloignés du marché du travail ;
  • une approche nouvelle en termes de compétences et de parcours ;
  • des expérimentations pour innover portant sur les systèmes d’information, la modularisation de l’offre de formation, la modernisation pédagogique.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email