dimanche 24 juin 2018
19 février 2018

Pays de la Loire: une indemnisation immédiate de SNCF pour les abonnés TER

Ponctualité, disponibilité en place assises, qualité de la relation clientèle… La qualité de service des TER est une priorité pour la Région des Pays de la Loire. C’est pourquoi Christelle Morançais a rencontré le président de SNCF, Guillaume Pepy, et a obtenu une indemnisation immédiate pour les abonnés qui empruntent la liaison Nantes – Le Croisic et qui subissent régulièrement des retards voire des annulations.

Nantes – Saint-Nazaire, la deuxième ligne des Pays de la Loire, a fait l’objet d’une attention particulière de la part de la Région au moment des négociations menées avec SNCF dans le cadre de la mise en place du cadencement au 1er juillet 2017. Or, aujourd’hui, la ligne TER Nantes – Le Croisic connaît de nombreux retards et suppressions de train, une situation « inacceptable » pour Christelle Morançais qui a demandé que les usagers soient « immédiatement indemnisés ». Cette demande était au cœur de la rencontre avec Guillaume Pepy, président de SNCF. La présidente de Région des Pays de la Loire a rappelé que, depuis plusieurs mois, la Région constate que SNCF est dans l’incapacité d’assurer le service attendu et que la qualité de services exigée n’est pas au rendez‐vous, en particulier sur la ligne Nantes – Le Croisic : « de nombreux retards et suppressions de train conduisent encore aujourd’hui à des situations de surcharge inacceptables ». La mise en place d’une offre de transports périurbaine et la simplification des dessertes ont pourtant été étudiées pour permettre de mieux organiser le service en heure de pointe, évitant ainsi les surcharges et offrant un véritable gain de temps pour la plupart des usagers.

Une mesure immédiate d’indemnisation de 20 % pour les abonnés Nantes – Le Croisic

« Le taux de ponctualité sur cette ligne se dégrade de plus en plus, malgré nos multiples alertes auprès de SNCF depuis plus de trois mois maintenant. Nous sommes parfaitement conscients des désagréments provoqués auprès des usagers de la Ligne Nantes – Le Croisic pour lesquels nous réclamons des solutions auprès de SNCF. Aujourd’hui, dans l’attente de réponses claires et rapides de la part de SNCF, pour compenser les conditions de circulation dégradée de ces derniers mois, nous avons obtenu la mise en place d’une mesure d’indemnisation immédiate des abonnés usagers du TER de la ligne Nantes – Le Croisic à hauteur de 20 %. » Mais la ligne Nantes – Le Croisic n’est pas un cas isolé et les problèmes de qualité de service concernent malheureusement tous les ligériens. C’est pourquoi Christelle Morançais a demandé à Guillaume Pepy, PDG de SNCF, l’application anticipée des mesures d’indemnisation des abonnés prévues dans le cadre de la nouvelle Convention TER alors qu’elles étaient prévues pour le 1er juillet 2018. « J’ai ainsi obtenu l’application de ces mesures dès le mois de mars, soit avec cinq mois d’avance que ce qui était prévu dans la convention », conclut la présidente.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email