samedi 20 avril 2019
1 février 2019

Normandie: la Région décide de financer l’extension des Pôles de Santé Libéraux Ambulatoires

A travers ce nouveau dispositif, la Région Normandie pourra soutenir, jusqu’à 100 000 euros (25%), l’extension de PSLA déjà ouverts dans les 32 territoires identifiés comme financièrement vulnérables.

Extension PSLA NormandieDévelopper les PSLA (Pôle de Santé Libéral Ambulatoire)

Comme la plupart des Régions, la Normandie subit une crise démographique des professionnels de santé caractérisée par :

  • la désertification médicale
  • le renouvellement insuffisant des professionnels de santé lié à la pyramide des âges cumulé à l’évolution de la baisse des temps d’exercice souhaités par les jeunes générations de médecins

Cette situation est particulièrement accentuée pour les médecins généralistes (voir document PDF sur l’évolution du nombre de médecins généralistes).

L’accès à la santé constitue une composante majeure de l’attractivité et du développement des territoires. C’est pourquoi, en concertation étroite avec les professionnels de santé, la Région conduit une politique ambitieuse et innovante en faveur du déploiement des Pôles de Santé Libéraux et Ambulatoires dans les zones déficitaires.

Permettant de réduire les inégalités d’accès aux soins et de lutter contre la désertification médicale qui touche en particulier les zones rurales, le déploiement des PSLA présente plusieurs atouts majeurs :

  • proposer un mode d’exercice novateur et attractif pour les professionnels de santé
  • favoriser l’installation de jeunes médecins dans des territoires déficitaires
  • répondre aux priorités de santé publique définies au niveau local, régional et national
  • structurer et pérenniser l’offre de soins de proximité

Pour accélérer le montage des projets immobiliers de PSLA par les collectivités publiques, la Région consacrera d’ici à 2022 près de 15 millions d’euros d’investissement, composés pour moitié de fonds européens (FEADER). Actuellement, 72 PSLA sont ouverts en Normandie (dont 40 subventionnés par la Région) et une cinquantaine de projets sont en cours.

Pour bénéficier de l’aide de la Région Normandie, un projet de PSLA doit remplir les conditions suivantes :

  • être piloté et animé par un coordonnateur qui donne au projet un vrai contenu et un vrai esprit d’équipe
  • être basé sur un projet de santé écrit, partagé et collaboratif, prenant en compte une problématique de santé locale (vieillissement, addictions, maladies chroniques…)
  • avoir au moins deux médecins généralistes (dont un formé comme maître de stage) pouvant accueillir des étudiants en stage et un logement prévu à cet effet

Pour en savoir plus sur la présentation de la nouvelle orientation sur les PSLA menée par la Région Normandie, découvrez le communiqué de presse.

Et pour aller plus loin concernant la politique menée par la Région en matière de santé, c’est par ici !

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email