vendredi 13 décembre 2019
15 novembre 2019

Pays de la Loire: la culture pour changer le regard sur le handicap

C’est une première édition, dont la Région des Pays de la Loire est à l’initiative. “Le mois Culture pour tous” permet, pendant un mois, de valoriser l’accessibilité d’une cinquantaine de propositions culturelles aux personnes en situation de handicap. Cela commence dès ce 12 novembre.

C’est une première édition, dont la Région des Pays de la Loire est à l’initiative. “Le mois Culture pour tous” permet, pendant un mois, de valoriser l’accessibilité d’une cinquantaine de propositions culturelles aux personnes en situation de handicap. Cela commence dès ce 12 novembre.

Un mois pour en parler, 365 jours pour agir ! Du 12 novembre au 20 décembre prochain, le mois Culture pour tous donne ainsi un coup de projecteur sur l’ensemble des démarches artistiques et culturelles du territoire des Pays de la Loire accessibles au plus grand nombre au-delà du handicap. Laurence Garnier, vice-présidente de la Région en charge de la culture, présente l’initiative.

Pourquoi avoir imaginé un événement associant deux thématiques : la culture et le handicap ?
En lançant le mois Culture pour tous, nous avons souhaité valoriser et fédérer les acteurs qui se mobilisent toute l’année, dans les grandes villes comme en milieu rural, pour développer une offre culturelle plus accessible, sachant qu’en France, 61 % des personnes en situation de handicap considèrent que l’accès à la culture est difficile. Il est important qu’une collectivité régionale comme la nôtre se saisisse de cet enjeu sociétal fort.

C’est une ambition singulière de s’appuyer sur la culture pour contribuer à modifier le regard que l’on porte sur le handicap…
Tout-à-fait. Nous sommes tous à la fois proches et éloignés du handicap. D’une part parce qu’il existe une grande variété de situations de handicaps, temporaires ou durables. Certains sont visibles, d’autres ne le sont pas, mais le handicap, quand il est présent ne laisse personne indifférent, il peut affecter chacun d’entre nous. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’organiser un événement de cette ampleur pour interpeler l’égalité et la dignité de tous, y compris dans l’accès à la culture.

Comment s’organise le mois Culture pour tous sur les territoires ?
Une diversité de propositions artistiques en tous genres seront rendues accessibles grâce à des dispositifs inclusifs tels que la langue des signes, l’audio-description, les gilets vibrants pour ressentir la musique… Le mois Culture pour tous prend la forme d’une tournée dans les cinq départements auprès de publics les plus “empêchés”, comme dans les établissements pour personnes âgées, les maisons d’accueil spécialisées, les maisons d’arrêt. Grâce à l’implication de l’Orchestre national des Pays de la Loire et du chœur d’Angers Nantes Opéra, une vingtaine de concerts en petite formation sera donnée sur les territoires.

Comment cette édition fait-elle écho aux actions régionales menées en matière de handicap ?
Il y a un an, la Région réunissait la conférence régionale consultative de la culture pour une rencontre thématique sur l’accessibilité de l’offre culturelle aux personnes en situation de handicap. Grâce à une réflexion partagée avec l’ensemble des acteurs culturels et du champ social, cette conférence a permis de poser les bases d’un plan d’actions régional pour une offre culturelle plus accessible aux personnes en situation de handicap. La première édition du mois Culture pour tous s’inscrit également dans l’accompagnement régional des actions dédiées aux publics éloignés de l’offre culturelle, des actions pour lesquelles la Région des Pays de la Loire a consacré cette année 2019 une enveloppe budgétaire de 174 000 €.

Quelle est l’ambition régionale de cette première édition ?
De contribuer à changer le regard que nous pouvons avoir sur le handicap. Les rendez-vous culturels au programme de cette première édition sont parfois à petite échelle. L’idée n’est pas de dresser un bilan quantitatif, mais qualitatif : notre objectif est de faire en sorte que, fin décembre, la culture soit encore plus accessible et adaptée à tous les publics.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email