mardi 12 décembre 2017
19 juin 2017

Corse: au Parlement européen avec les régions périphériques maritimes

La CRPM défend au Parlement européen les investissements dans les îles
Les voix des régions insulaires de la CRPM  (Conférence des Régions Périphériques Maritimes) ont été entendues lors d’un événement de haut niveau sur les investissements européens dans les îles, organisé à Strasbourg le mois dernier par l’Intergroupe Mer, Rivières, Iles et Zones Côtières (SEARICA).

Les représentants des régions membres de la CRPM, à savoir Marie-Antoinette Maupertuis, de la Collectivité territoriale de Corse et Felix Pablo Pindado, du Gouvernement des Iles Baléares, ont exprimé les difficultés des régions insulaires à accéder au financement du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS).

Ils ont défendu la mise en œuvre effective des dispositions spécifiques à l’égard des îles déjà existantes dans les réglementations de l’UE, afin de pouvoir bénéficier pleinement des politiques d’investissement de l’UE et ont appelé également à une politique de cohésion forte pour la période post-2020.

Gerassimos Thomas, Directeur général adjoint de la Direction générale de l’énergie de la Commission européenne, a déclaré que les politiques d’investissement étaient la principale priorité de la Commission et a souligné la nécessité de créer des synergies entre le FEIS et la politique de cohésion

Selon José Manuel Fernandes, Député européen et rapporteur au Parlement européen sur le plan Juncker, cela ne signifie pas que le rôle stratégique de la politique de cohésion sera réduit à l’avenir, mais devrait être complété par ce nouvel instrument.

Les autres messages émis par la CRPM et les membres du Parlement européen ont inclus la nécessité de renforcer la dimension territoriale de la politique de cohésion et des instruments de l’UE, d’établir des limites claires entre le FEIS et la Politique de cohésion et ne pas imposer l’utilisation obligatoire des instruments financiers à l’avenir.

 

Consulter l’article

Partager cet article :
Tags:

About emmanuel georges picot

  • Email