dimanche 24 juin 2018
27 février 2018

Bretagne : la Conférence de la biodiversité installée

La semaine dernière a été marquée par l’action collective volontaire menée en Bretagne pour préserver l’environnement, avec deux temps forts le même jour : la 5e Conférence bretonne de l’eau et des milieux aquatiques et la Conférence bretonne de la biodiversité du 20 février, suivies de la première rencontre régionale des territoires mobilisés pour la biodiversité.

 

Plan breton et solidarité des acteurs de l’eau

la 5e édition de la Conférence bretonne de l’eau et des milieux aquatiques s’est concentrée sur ses 2 priorités : la validation du Plan Breton pour l’Eau (PBE) et l’évolution de l’organisation des acteurs de l’eau en Bretagne. Alors que les directives européennes et le SDAGE 2016-2021 ont fixé des objectifs de résultat aux acteurs de l’eau (atteindre 69 % de masses d’eau de qualité d’ici 3 ans, contre 38 % à ce jour), le Plan Breton pour l’Eau définit les moyens d’y parvenir collectivement, dans les meilleurs délais, via une approche transversale concertée. Présenté dans sa version finale, le plan breton pour l’eau est la déclinaison d’une stratégie commune, élaborée avec l’ensemble des partenaires bretons de l’eau, pour combiner les leviers d’actions des différents acteurs public. Le débat a porté aussi sur la structuration des acteurs de l’eau, dans l’optique de gagner en efficacité en renforçant la mutualisation des moyens et en s’appuyant sur les solidarités entre l’ensemble des acteurs.

Qu’est-ce que la Conférence bretonne de l’eau ?

La Conférence bretonne de l’eau  et des milieux aquatiques rassemble tous les acteurs de l’eau en Bretagne (institutions, Commissions Locales de l’Eau [CLE], intercommunalités, usagers, professionnels…) depuis décembre 2014.

Le projet d’Agence bretonne de la biodiversité sur les rails

Tout à la fois remarquable et ordinaire, le patrimoine naturel régional est confronté à de nombreuses pressions, et l’action publique vise à préserver sa richesse à la fois terrestre et maritime : le schéma régional de cohérence écologique de 2015 a identifié un plan de 72 actions stratégiques pour préserver  cette trame verte et bleue. Il s’agit aujourd’hui de mobiliser les territoires pour une intégration encore plus forte de ces enjeux dans les politiques publiques. La Bretagne a saisi l’opportunité, comme sept autres régions, de se porter candidate à la création d’une agence régionale de la biodiversité. En phase de préfiguration, la future agence régionale se voit déjà confier deux grandes missions prioritaires qui seront menées à bien grâce à l’engagement de tous les acteurs associés dans cette démarche : collectivités locales, départements, associations, Observatoire de l’Environnement en Bretagne, Agence de l’eau Loire Bretagne, Conservatoire botanique de Brest…

  • Lier les enjeux de l’eau et de la biodiversité. Les écosystèmes bretons sont très étroitement liés à l’eau, qu’il s’agisse d’eau douce, de littoral ou de mer.
  • Accompagner les territoires dans la prise en compte de la biodiversité. Cet accompagnement passera par un soutien conjoint de la Région et de l’État aux collectivités, qui, par exemple, veulent mettre en place des atlas de la biodiversité et des aires marines éducatives.

Qu’est-ce que la Conférence Bretonne de la Biodiversité ?

Copilotée par l’Etat et la Région, la Conférence bretonne de la biodiversité a vocation à réunir l’ensemble des acteurs concernés en Bretagne : collectivités, services de l’État, associations naturalistes et d’éducation à l’environnement, représentants du monde socio-économique (chambres d’agriculture, syndicats agricoles, comités de pêches, fédérations de pêche et chasse…), personnalités qualifiées et scientifique. C’est un lieu d’information, d’échange, de concertation et de consultation sur toute question relative à la biodiversité singulière de la Bretagne

Première rencontre régionale
Les territoires bretons mobilisés pour la biodiversité

Au lendemain de l’installation de la Conférence Bretonne de la Biodiversité, la première rencontre régionale a rassemblé ce jeudi 22 février les territoires bretons concernés par la biodiversité. Un rendez-vous inédit pour mutualiser les expériences, échanger méthodes et recettes gagnantes et poser les bases d’une organisation régionale partenariale.
Ont été présentés au cours de cette journée : les Atlas de la biodiversité communale de Concarneau et Plougoumelen, le plan pour la biodiversité de Brest Métropole, ou encore trois nouveaux outils au service des territoires : la cartographie des végétations, les trames mammifères de Bretagne et l’observatoire des invertébrés…

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email