mardi 12 novembre 2019
18 octobre 2019

Bretagne: la Région se mobilise pour les jeunes

La Région Bretagne s’est saisie du rôle nouveau qui lui a été confié par l’Etat : elle a impulsé une nouvelle dynamique de l’ensemble des acteurs de la jeunesse, qui ont élaboré un « plan breton pour les jeunesses » en douze chantiers, et engagera son action, dans ce cadre, autour de quatre priorités : mobilités, santé-environnement, information, droits culturels.

Le saviez-vous ? La loi égalité et citoyenneté de 2017 a confié aux Régions une responsabilité nouvelle : impulser une dynamique mieux coordonnée entre tous les acteurs de la jeunesse, qu’ils soient publics ou privés, et la traduire dans un plan de mobilisation régionale pour améliorer les réponses aux attentes exprimées par les jeunes. Une « conférence jeunesse » regroupant collectivités, services de l’Etat, têtes de réseaux d’acteurs pour la jeunesse et jeunes a été créée en 2018. Dans ce cadre d’échange, ces acteurs ont pu poser un diagnostic à la fois sur les besoins des jeunes, les actions menées par les différents acteurs pour la jeunesse et les chantiers à conduire collectivement. Douze chantiers ont été identifiés dans un « plan breton de mobilisation pour les jeunesses » pour les jeunes de 13 à 29 ans (considérant, en effet, que le parcours des jeunes débute au collège).

Les 12 chantiers du  plan breton pour les jeunes

  • Faciliter l’entrée des jeunes dans le monde professionnel
  • Assurer un choix de formation épanouissant et enrichissant pour les jeunesses bretonnes
  • Permettre aux jeunes de trouver l’information dont ils et elles ont besoin dans une multitude de dispositifs, de structures et d’interlocuteur·rice·s qui complique parfois leur accès à l’information
  • Permettre à tout·e·s les jeunes d’être en bonne santé, facteur déterminant de l’épanouissement personnel (social, professionnel, etc.).
  • Garantir l’accès au logement pour les jeunes bretons et bretonnes, leur parcours de formation, professionnel ou de vie impliquant des besoins en logement variés (courte durée, colocation, double logement)
  • Garantir l’accès à la mobilité, sous toutes ses formes :  facteur d’autonomie et de liberté au quotidien, c’est un enjeu central pour accéder à l’emploi et aux services (loisirs, santé…).
  • Favoriser la prise en compte des droits culturels des jeunes, définis, dans un sens large, comme « l’ensemble des références culturelles par lesquelles une personne, seule ou en commun, se définit, se constitue, communique et entend être reconnue dans sa dignité » (Déclaration de Fribourg).
  • Permettre aux jeunes de s’engager pour la vie collective à différents niveaux et sous différentes formes : l’engagement est une source d’apprentissages et se doit d’être un acte volontaire.
  • Faciliter la diffusion de l’information sur la mobilité internationale : vectrice d’ouverture au monde et de découverte, elle devient un élément très important des parcours de vie des jeunes
  • Agir en faveur de la transition écologique avec les jeunes : l’urgence climatique concerne tout le monde et des actions sont à mettre en place aujourd’hui.
  •  Garantir l’égalité femmes-hommes : dès le plus jeune âge, filles et garçons n’ont pas les mêmes jouets, ne font pas les mêmes choix à l’école, n’exercent pas les mêmes sports, n’occupent pas les mêmes lieux…
  • Développer une approche territoriale différenciée pour favoriser l’accès aux droits et aux services des jeunes de milieu rural et des quartiers politique de la ville

Les 4 priorités d’action de la Région Bretagne

La Région Bretagne avait déjà initiée une action en faveur des jeunes dès 2010 dans les principaux domaines relevant de ses compétences : de la formation aux transports en passant par la culture. Elle fera elle-même évoluer cette action en l’inscrivant dans le cadre des grands chantiers du nouveau plan breton. Elle a ainsi a décidé, lors de sa session d’octobre 2019, de s’engager dans quatre champs prioiritaires :

  • Les mobilités
  • La santé-environnement
  • L’information
  • Les droits culturels.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email