mercredi 13 décembre 2017
9 novembre 2016

Corse: journée régionale du plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale

Journée régionale du plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale : Gilles Simeoni présente la stratégie de lutte contre la précarité mise en place par la CTC
Gilles Simeoni, Président du Conseil exécutif de Corse, a coprésidé ce jour, la journée du plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, aux côtés de Bernard Schmeltz, Préfet de Corse.  A cette occasion, le Président a présenté la stratégie de lutte contre la précarité mise en place par la Collectivité territoriale de Corse.

 

Les indicateurs alarmants de la précarité en Corse

La lutte contre la pauvreté et la précarité devient une urgence absolue. La Corse est en effet une région très touchée, comme l’attestent les statistiques officielles :
1 habitant sur 5 vit en Corse avec moins de 970 € mensuels, et, parmi ces personnes, la moitié vit avec moins de 760 €. Cette précarité présente deux caractéristiques nouvelles : elle s’inscrit dans la durée et affecte des catégories sociales jusque-là épargnées sur notre île. Ces chiffres témoignent de l’augmentation de l’isolement et de l’exclusion de cette catégorie de personnes.

Pour contrer ces phénomènes devenus structurels, la Collectivité territoriale de Corse a décidé le 30 septembre dernier de faire de la lutte contre la précarité une priorité politique.

Une prise en compte nouvelle de la précarité

La situation actuelle nécessite une approche nouvelle, globale et intégrée de la pauvreté et de la précarité. L’éclatement des politiques et des compétences, combiné à des moyens de luttes obsolètes et une précarité de plus en plus difficile à détecter, nuit gravement à l’efficacité et à l’opérationnalité des actions et rend indispensable la coopération entre les sphères politiques, institutionnelles et la société civile.

Le rapport a déterminé 3 étapes qui rythmeront la nouvelle politique de la CTC :

  1. une nouvelle organisation interne visant à structurer en transversalité l’action de la Collectivité territoriale de Corse autour de cette mission
  2. une mobilisation de tous les acteurs autour d’une politique participative de lutte contre la précarité
  3. une mise en action rapide : dès janvier 2017.

Les objectifs de la politique territoriale de lutte contre la précarité

A travers cette démarche, la Collectivité territoriale de Corse pose les 1ères pierres d’une véritable politique territoriale de lutte contre la précarité, visant à :
  • structurer la mise en place de cette politique au niveau de l’Exécutif, à travers une opérationnalité et une transversalité en interne des services de la collectivité et des agences et offices
  • organiser la coordination des différents acteurs territoriaux : par l’animation d’un réseau et une transversalité externe
  • optimiser l’action territoriale avec celle de ses partenaires dans la perspective de la Collectivité unique, avec, pour principaux axes d’intervention, la santé, l’emploi et la formation, l’accès au sport et à la culture, la jeunesse et le logement.

 

Une démarche participative

La Collectivité territoriale de Corse mise sur la participation de l’ensemble des acteurs du champ du développement social, dans les semaines à venir, dans le but d’enrichir et d’approfondir cette stratégie.

Pour ce faire et au regard du succès des séminaires précédents, la Collectivité territoriale de Corse lancera très prochainement une grande concertation publique sur la réflexion de la lutte contre la précarité. Chacun pourra y déposer sa contribution via son site internet www.corse.fr.

Ces travaux donneront lieu à un plan d’actions contre la précarité, qui sera proposé à l’examen de l’Assemblée de Corse et qui aura pour objectif d’inverser efficacement les mécanismes générateurs de précarité.

 

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About aurélie Radogewski

  • Email