mercredi 21 novembre 2018
5 septembre 2018

Île-de-France : une Maison innovante qui aide les femmes à Saint-Denis

La Maison des Femmes de Saint-Denis (93) propose, dans une même structure, des solutions aux femmes victimes de violences ou en situation de vulnérabilité. La Région souhaite la soutenir dans ses projets d’agrandissement.

La Maison des Femmes de Saint-Denis est une association qui allie écoute et soins médicaux. Ouverte depuis 2016, elle fonctionne comme un centre pluridisciplinaire avec des professionnels de santé et du secteur social et dispense aujourd’hui 3 types d’accompagnements : planification familiale, accueil social des femmes victimes de violences, prise en charge de femmes victimes de mutilations sexuelles.

Encore aujourd’hui, en France, une femme décède tous les 3 jours sous les coups de son conjoint. En Île-de-France, 1/3 des jeunes femmes de moins de 25 ans a déjà été victime de harcèlement. Voir le plan régional de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes

 

Une Maison très sollicitée

Implantée à l’entrée du Centre Hospitalier Delafontaine à Saint-Denis 1, chemin du Moulin Basset, elle a connu une augmentation importante du nombre de consultations (10.000 en 2017). Des besoins d’agrandissement des locaux sont aujourd’hui nécessaires pour permettre à la structure de fonctionner correctement. La Région, qui a aidé  la création de l’association à hauteur de 377.000 euros souhaite poursuivre son soutien dans le cadre de sa politique Région solidaire. Valérie Pécresse, sa présidente, a rencontré le 30 août 2018 la fondatrice, le Docteur Ghada Hatem, pour aborder les questions d’aménagement du lieu et les projets à venir.

Un modèle de structure unique qu’il faut encourager

Les femmes en situation de précarité ou victimes de violence ne bénéficient généralement pas de l’intégralité d’un accompagnement dans un seul et même lieu. La prise en charge globale des femmes dans la Maison des Femmes de Saint-Denis est un modèle de structure unique, avec des services novateurs pour la prise en charge des femmes victimes de mutilations sexuelles. La Maison des Femmes a également construit un  programme visant à promouvoir l’autonomie des femmes et le renforcement de leurs compétences psycho-sociales, à travers des ateliers collectifs, des groupes de parole et des entretiens individuels.

 

La Région solidaire prévoit aussi :
La construction de 30 pensions de famille d’ici 2021 et la mise à disposition immédiate de 500 logements supplémentaires pour les femmes victimes de violence. Entre 2016 et 2017, la Région a financé de nombreux dispositifs, avec l’appui du Centre Hubertine Auclertet les associations existantes. Plus de 850.000 € ont été versés pour soutenir des projets associatifs qui aident les femmes en difficulté. A noter aussi, le lancement du site ipasscontraception.fr, l’extension à tous les départements du dispositif Téléphone Grave Danger ou le renouvellement  de la convention avec la Fédération nationale Solidarité femmes (FNSF) pour reloger des femmes battues. 284 femmes victimes avaient pu être relogées avec leurs enfants dans des logements sociaux grâce à cette aide régionale.
Partager cet article :

About Anaïs GAUTREAU

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *