mercredi 22 août 2018
2 mars 2018

Hauts-de-France : l’agriculture bio a de l’avenir

Le 22 février 2018, la Région, l’État, les cinq Départements et les deux agences de l’eau des Hauts-de-France ont signé un plan bio. Objectif : favoriser le développement et la croissance de l’agriculture biologique dans la région.

 

L’agriculture biologique progresse en région Hauts-de-France. Toutefois, la production régionale ne permet pas de satisfaire la demande des consommateurs et des transformateurs. C’est pourquoi la Région et ses partenaires se sont engagés dans un plan de développement de l’agriculture biologique jusqu’en 2021.

La filière présente un vivier important de producteurs, de transformateurs, et un réseau de distributeurs toujours plus dense. S’ajoutent à cela les marchés bio, la vente à la ferme et les Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne).

Le bio en Hauts-de-France en chiffres

  • Plus de 800 exploitations bio et en conversion chaque année, depuis trois ans
  • 15 % de surfaces supplémentaires en conversion, depuis trois ans
  • 589 transformateurs, 215 distributeurs et 133 magasins bios

La Région croit au bio

Ce plan bio 2017-2021 a fait l’objet d’une grande consultation auprès des acteurs concernés en 2017. La Région s’engage pleinement dans le développement de l’agriculture bio avec plus d’1 million d’euros par an consacrés à l’animation du plan bio (financement des structures partenaires du plan bio, actions d’expérimentation…). Elle finance également des aides directes aux agriculteurs.

Enfin, elle soutient l’approvisionnement dans les lycées (18 millions de repas/an, 35 millions d’euros d’achats de denrées/an). La Région s’est, en effet, fixé l’objectif d’un taux de 70 % de produits locaux dont 10 % de produits bio locaux à l’horizon 2021 dans tous les lycées des Hauts-de-France.

Les quatre priorités du plan bio

Le plan bio s’articule en quatre priorités :

Objectif n.1 Développer les productions et les surfaces agricoles

  • Sensibiliser les agriculteurs (visites, démonstrations, formations)
  • Proposer un accompagnement adapté à l’installation, à la conversion ou à la transmission.
  • Maintenir les aides financières avec des taux plus avantageux pour les projets bio

Objectif n.2 Développer et structurer les filières

  • Améliorer la connaissance des marchés bio
  • Favoriser les espaces de concertation entre acteurs de la filière
  • Accompagner les porteurs de projet (artisans, transformateurs, industries agroalimentaires, distributeurs)
  • Relocaliser et veiller à une bonne répartition territoriale des outils de transformation

Objectif n.3 Acquérir des connaissances et former

  • Produire des références régionales et assurer leur diffusion aux agriculteurs bio et conventionnels, aux acteurs des filières de l’enseignement agricole
  • Renforcer la place de l’agriculture biologique dans la formation initiale et continue.

Objectif n.4 Développer la consommation de produits bio

  • Communiquer auprès du grand public sur le bio local
  • Augmenter la part de produits bio locaux dans la restauration commerciale et collective (restaurants scolaires notamment)
  • Rendre les produits bio locaux plus visibles et plus accessibles aux consommateurs

Nouveauté : le Point Accueil Bio pour les agriculteurs

Nouvel outil pour développer l’agriculture bio : le Point Accueil Bio (PAB), qui ouvrira en avril 2018. Il accompagnera les exploitants agricoles dans leur projet, de l’installation/conversion à la transmission.

En tant qu’agriculteur, vous pourrez bénéficier d’un diagnostic de conversion gratuit. Vous y trouverez tous les dispositifs d’accompagnement des conversions et pourrez échanger avec des acteurs lors des rendez-vous mensuels organisés, les “cafés de la bio”.

La bio près de chez moi

Rendre les produits bio régionaux plus visibles aux consommateurs, c’ est l’un des enjeux de ce nouveau plan bio.

Le guide “La bio près de chez moi” vient d’être publié et un site de géolocalisation permettant de trouver facilement les produits bio locaux de la région verra le jour très prochainement.

Consulter l’article

Partager cet article :

About Anaïs GAUTREAU

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *