jeudi 13 août 2020
8 juillet 2020

Hauts-de-France: plan de relance, protéger dès aujourd’hui et innover pour demain

Réunis en séance plénière le 30 juin 2020, les élus régionaux ont voté un plan de relance d’1,3 milliard d’euros pour protéger les entreprises, les habitants, les associations et les professionnels de santé, fragilisés par la crise, mais aussi pour innover afin de prévoir les Hauts-de-France de demain. Objectif : relancer au plus vite le « Produit Hauts-de-France », pour une économie durable et locale.

 Voté en séance plénière le 30 juin 2020, le plan relance régional prévoit de nombreuses mesures pour faire face à la crise d’aujourd’hui et construire le monde de demain.

Protéger dès aujourd’hui

Dans un premier temps, il s’agit de protéger les acteurs fragilisés par la crise et de favoriser la reprise des activités économiques. En premier lieu, le plan s’attache à soutenir les entreprises, petites ou grandes, par différentes mesures, comme par exemple des aides financières pour consolider leur trésorerie, ainsi que les indépendants, artisans, commerçants…

Mais il s’agit aussi de protéger les habitants, ceux qui étaient déjà fragiles et ceux qui ont été fragilisés par la crise. Pour cela, la Région prendra plusieurs mesures visant notamment à favoriser l’emploi des jeunes et la formation à tout âge. Un chéquier vacances est mis en place pour les personnes à revenu modeste, qui ont été obligées de se rendre au travail pendant le confinement. A plus long terme des mesures en faveur de la santé sont prévues, notamment pour lutter contre les déserts médicaux et inciter les médecins à choisir notre région.

Innover pour demain

Parallèlement aux mesures d’urgence, ce plan de relance propose d’amorcer un virage vers une production durable en Hauts-de-France, qui permettra aux citoyens et aux entreprises d’affronter les défis économiques, écologiques et sociaux à venir, en préservant l’environnement. Ainsi, la Troisième révolution industrielle, Rev3, déjà amorcée dans les Hauts-de-France sera renforcée, la transition numérique sera accélérée (pour les entreprises et les particuliers), et de grands investissements publics permettront à la fois de soutenir l’économie et de favoriser la cohésion territoriale de notre région. Il s’agit notamment de réindustrialiser notre région.

Agir au plus vite

« C’est une course de vitesse, a insisté le président de Région, Xavier Bertrand, lors de la présentation de ce plan. Nous ne pourrons pas empêcher le chômage d’augmenter dans les mois qui viennent, mais nous pouvons amortir le choc et aider les entreprises à mieux rebondir. Quand je parle d’entreprises, j’inclus tout le monde : les entrepreneurs et les salariés, mais aussi les indépendants et les autoentrepreneurs, et bien sûr les jeunes qui arrivent sur le marché de l’emploi.»

Un plan en 5 axes :

La Région consacrera près de 1,3 milliard d’euros à son plan de relance dans les 18 mois qui viennent. Ce plan repose sur cinq grands axes :

Voté le 30 juin, l’acte 1 de ce plan voit d’ores et déjà un deuxième un acte, à l’automne prochain, pour tenir compte des évolutions à venir et se coordonner avec le Plan européen pour la relance, en cours d’élaboration.

Partager cet article :

About souakla

  • Email