mardi 21 août 2018
11 janvier 2018

Guyane: l’accent sur l’aide sociale à l’enfance

Ce lundi 8 janvier 2018, en présence notamment de la Vice-présidente déléguée à la petite enfance et à la jeunesse, Audrey MARIE, et de la Directrice de l’enfance et de la famille, Viviane ZULEMARO, le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe ALEXANDRE, recevait le Procureur de la République, Eric VAILLANT, accompagné de ses substituts en charge des mineurs et de juges des enfants.

La Direction de l’enfance et de la famille fait l’objet de compétences partagées entre la CTG, qui consacre un budget de 37 millions d’euros à l’aide sociale à l’enfance (ASE), et l’autorité judiciaire.

L’ASE c’est à l’heure actuelle 80 agents et 164 assistants familiaux répartis sur l’ensemble du territoire, 744 enfants confiés, soit en famille d’accueil, soit en établissements, et 539 enfants aidés à domicile.

Une véritable coordination étant nécessaire entre les services de la CTG et les autorités judiciaires, une rencontre a été organisée afin de :

– Assurer un accompagnement de qualité optimale des enfants en difficulté sur l’ensemble du territoire
– Clarifier et fluidifier les procédures et les circuits
– Renforcer le partenariat entre l’autorité judiciaire et la Collectivité
– Garantir une meilleure répartition et diversification de l’offre d’accueil
– Instaurer un contrôle du dispositif d’accueil

A terme, un protocole sur l’enfance en danger devrait être rédigé, une formation sur le référentiel d’évaluation devrait être mise en place, et plusieurs rencontres territoriales de la protection de l’enfance devraient être organisées avec les pays voisins (Brésil, Suriname, et Guyana).

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *