jeudi 13 août 2020
7 juillet 2020

Guyane: avis du Comité Territorial Scientifique

Ce lundi 6 juillet 2020, le Comité Territorial scientifique, installé par la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), s’est réuni autour de plusieurs questions majeures, relatives à la crise sanitaire liée au Covid-19.

À l’issue de cette rencontre, le comité est en capacité d’émettre un certain nombre de recommandations à destination des autorités sanitaires, fondées sur l’évaluation de la situation épidémiologique sur le territoire.

Le Comité scientifique territorial :

1. Se déclare favorable à la tenue sur le territoire d’essais cliniques susceptibles de contribuer à l’avancée des recherches sur un protocole de soins contre la Covid-19, sous réserve d’une totale transparence sur les modalités de réalisation de ces essais;

2. Demande à l’ARS, face aux données contradictoires qui circulent, une totale transparence :

– sur la capacité actuelle en lits de réanimation des trois hôpitaux de Guyane ;
– sur la marge dont disposent ces établissements pour pouvoir véritablement augmenter cette capacité tant d’un point de vue humain que matériel ;
– sur la capacité de la Martinique et de la Guadeloupe à accueillir des patients guyanais supplémentaires dans le cadre d’éventuelles prochaines évacuations sanitaires ;
– sur les indicateurs relatifs aux mouvements de médecins hexagonaux en Guyane dans le cadre du recours à la réserve sanitaire, entre ceux qui arrivent et qui font l’objet d’une médiatisation systématique et ceux qui repartent sans que l’on en soit informé ;
– sur la géolocalisation des cas à l’échelle infra-communale, de manière à permettre une action mieux ciblée des acteurs de la prévention présents sur le terrain.

3. Se réjouit de l’arrivée en Guyane d’un Préfet coordinateur spécialement dédié à lacrise Covid, dont il attend une clarification des missions, objectifs et moyens de l’Etat face à cette crise, ainsi qu’une transparence accrue dans la communication entre les services de l’Etat et les acteurs locaux institutionnels et associatifs.

4. Renouvelle son appel pour l’arrivée nécessaire et urgente d’un hôpital militaire de campagne disposant d’une unité de réanimation à part entière (à l’instar de celui qui avait été installé à proximité de l’hôpital de Mulhouse) en prévision du pic annoncé pour la fin du mois de juillet, que les capacités actuelles des hôpitaux de Guyane ne permettront à l’évidence pas d’absorber.

5. Se réjouit de la commande et de la diffusion par la CTG de Tests Rapides d’Orientation Diagnostique (TROD) sérologiques sur le haut-Maroni via les PMI et Centres de santé territoriaux, de façon à compléter le dispositif de tests mis en place dans toute la Guyane et permettre aux populations les plus isolées d’y avoir accès.

6. Souligne la nécessité de favoriser une plus forte inclusion des médecins de ville dansle dispositif Covid, en mettant à leur = disposition, en collaboration avec les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS), des saturomètres destinés à permettre un repérage précoce de complications chez les patients Covid +.

A noter que :
Le Comité territorial scientifique s’est entretenu au cours de cette séance avec le guyanais Olivier Hermine, Hématologue à l’Hôpital Necker, à Paris, et investigateur d’essais cliniques envisageant la piste du tocilizumab dans le cadre des soins de cas sévères, afin de bénéficier de son expertise. C’est d’ailleurs guidé par cette même volonté que le Président Rodolphe Alexandre a souhaité inviter ce professeur à venir en Guyane à la rencontre des médecins impliqués chaque jour dans la lutte contre le Covid-19, invitation à laquelle ce dernier a répondu favorablement, avec une arrivée prévue le 9 juillet prochain.

Partager cet article :

About souakla

  • Email