dimanche 27 septembre 2020
18 juin 2020

Guadeloupe: de l’eau pour une croissance verte et un développement équilibré du territoire

Guadeloupe, eau, barrage, région, archipelLa Région Guadeloupe, en charge du développement économique de l’archipel, a fait de la croissance verte l’un des objectifs de cette mandature.

Trois axes ont été retenus :
  • promouvoir une agriculture compétitive et durable,
  • répondre aux besoins premiers des Guadeloupéens,
  • saisir les opportunités existantes de développement.

C’est un nouveau modèle économique qui est envisagé reposant sur l’émergence de la croissance verte et bleue l’un des socles du développement économique de l’archipel. De l’eau pour une croissance verte et un développement équilibré du territoire.

L’agriculture, une priorité régionale.

La collectivité souhaitant insuffler une nouvelle dynamique au secteur agricole poursuit l’objectif d’une activité créatrice de valeur ajoutée et d’emplois. 6,86 millions d’euros ont été mobilisés pour soutenir l’économie rurale dans le cadre du budget 2019 de la Région Guadeloupe afin que puisse se développer une production agricole plus compétitive, durable et diversifiée en mesure de répondre aux besoins de la population.La surface agricole utile (SAU) de la Guadeloupe est de 52 000 hectares, la plus importante des départements d’outre-mer.

Pour une agriculture performante

L’enjeu aujourd’hui, est de réunir les conditions pour une agriculture guadeloupéenne performante qui devrait pouvoir compter sur une ressource essentielle : l’eau. Or de manière récurrente, l’archipel connaît des épisodes de sécheresse quelquefois dramatiques.Aussi la Région stratège participe à étendre le réseau d’eau agricole en assurant la réalisation du barrage de Moreau. Par ailleurs, ce chantier exceptionnel dans l’archipel permet de soutenir l’activité du BTP dans l’archipel et l’emploi local. C’est en effet un groupement d’entreprises guadeloupéennes qui a été retenu pour la construction de l’ouvrage. Le barrage de Moreau, contribuera par ailleurs à assurer un développement équilibré du territoire en assurant un accès à l’eau agricole aux exploitations situées sur la côte au vent.La Région Guadeloupe assure la maîtrise d’ouvrage de la construction du barrage qui sera rétrocédé au Département pour en assurer l’exploitation à l’issue des travaux.

Le barrage de Moreau

Le barrage de Moreau a pour objectif de fournir une capacité supplémentaire d’environ 950 000m3 d’eau pour l’irrigation agricole de la  Côte-au-Vent. Celui-ci vient en complément de celui de Dumanoir réalisé par le Département en 2010 à  Capes-terre-Belle-Eau.Le rôle de ces barrages est de permettre le stockage d’eau brute lorsque les ressources sont suffi  santes en période d’hivernage et de la restituer progressivement de Janvier à Juin lorsque les rivières sont basses. Le marché de travaux a été notifié le  30 juillet  2014 au Groupement d’entreprises  Gaddarkhan, Getelec, Antilles Géotechnique, et les sous-traitants  BRL Ingénierie, cabinet Simon.Depuis le 4 avril 2020, les travaux sur le barrage de Moreau ont repris suite à l’interruption liée aux mesures de confinement et afi n de mettre en oeuvre les dispositions particulières prises pour lutter contre la propagation du Covid-19 sur le site. De ce fait, L’entreprise GADDARKHAN a repris les travaux de remblais et l’entreprise GETELEC a repris les travaux de génie civil le 4 mai.L’achèvement des travaux de la digue,  prévu pour le mois de juin 2020, sera décalé en raison de cette interruption, un nouveau planning est en cours d’établissement avec le groupement d’entreprises.Au 3 juin 2020, les travaux de montée de la digue sont en voie d’achèvement ainsi que ceux d’enrochement du parement amont .

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email