mardi 12 novembre 2019
21 octobre 2019

Grand Est: un colloque “en chemin avec les juifs d’Alsace et de Lorraine”

Ne manquez pas le colloque “L’éclat et l’écart, en chemin avec les juifs d’Alsace et de Lorraine” les 23 et 24 octobre 2019 dans l’hémicycle de la Région Grand Est à Strasbourg.

L’objet de ce colloque: étudier la relation privilégiée des grandes figures du judaïsme alsacien et lorrain avec l’idée républicaine. Chaque fois que la France a dû réinventer le modèle républicain, en 1870, en 1945 ou en 1958, des juifs originaires d’Alsace et de Lorraine ont joué un rôle de premier plan dans ces refondations: d’Émile Durkheim à Raymond Aron, en passant par Michel Debré, Léon Blum, Pierre Mendès-France, René Cassin
“Dans la France d’aujourd’hui, il est nécessaire de penser à nouveaux frais la relation à la communauté et à l’universel. Voilà pourquoi la Région Grand Est, terre profondément marquée par la présence juive, a souhaité organiser ce colloque. Nous le faisons avec conviction, au moment même où l’antisémitisme refait surface”, écrit le Président Jean Rottner dans le programme officiel du colloque.
Ce colloque de deux jours, organisé par la Région avec l’Université de Strasbourg et la revue “Passages”, sera ouvert par Jean Rottner le 23 octobre à 9h15.

Parmi les intervenants des 6 tables rondes, Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg, Harold Avraham Weill, grand rabbin de Strasbourg et du Bas-Rhin, Freddy Raphaël, sociologue, Émile H. Malet, directeur de Passages-ADAPes,  Dominique Schnapper (sociologue), Gilles Clavreul (préfet, haut fonctionnaire), Ondine Debré (journaliste), Dov Zérah (conseiller maître à la Cour des comptes), Pascal Mangin, Président de la Commission culture de la Région Grand Est, Henri Guaino, essayiste et haut fonctionnaire, ou encore Catherine Trautmann, ancienne ministre.

Autour du colloque, une exposition «Regards sur le patrimoine juif » donnera au public l’occasion de découvrir les objets et les lieux de la vie juive. Issues de plus de cinquante ans d’études de l’Inventaire général, ces photographies accorderont autant d’importance aux témoins majestueux d’une architecture d’exception, à une orfèvrerie de qualité qu’aux objets plus humbles de la vie quotidienne. L’exposition évoquera par touches successives près de dix siècles de judaïsme dans le Grand Est.

Télécharger le programme

consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email