vendredi 15 novembre 2019
19 août 2019

Bretagne: Gawood Surfboards, des planches de surfs éco-responsables

Bretagne, surfDébut août, le Président a rencontré plusieurs acteurs participant au dynamisme du territoire. Pour sa dernière rencontre, il s’est rendu à Combrit dans l’atelier d’un fabriquant de planches de surf en bois. Une initiative en phase avec la Breizh COP, pour bâtir une Bretagne équilibrée et solidaire à l’horizon 2040.

 

Dans son atelier de Combrit, tout près du spot de La Torche, Gaël Le Thellec conçoit et fabrique des planches de surf depuis 3 ans, mais pas en n’importe quelle matière… entièrement en bois !
Surfeur et moniteur de voile, il met son savoir-faire de sculpteur sur bois au service des riders en quête de planches old school, éco-responsables, non fibrées et non glacées. Son bois ? C’est du paulownia, provenant de d’exploitations durablement gérées en Italie et en Espagne, en attendant de pouvoir s’approvisionner grâce à un circuit plus court.

S’il fabrique et commercialise lui-même ses créations, il accueille aussi les amateurs de vague dans son atelier pour y produire leur support sur mesure lors de stage de « shape » d’une semaine.

Promouvoir la filière des métiers d’art

La visite du Président dans cet atelier permet de rappeler la politique volontariste de la Région de développer les métiers d’art en Bretagne. Ferronnier d’art, joailler, brodeur, sérigraphiste, maître verrier, costumier, ébéniste mais aussi shaper… : derrière ces métiers se cachent de nombreux artisans mettant en oeuvre des savoir-faire complexes pour produire des objets uniques. En Bretagne, ces métiers d’art disposent d’un fort potentiel avec une offre de qualité.

En vue de développer et coordonner leurs actions au profit de ce secteur, la Région et la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat se sont rapprochées. Elles ont acté, en 2017, une convention dont l’objectif premier est de créer une cellule régionale dédiée à la structuration de la filière puis renforcer la structuration collective du secteur en Bretagne, améliorer la notoriété des métiers d’art et encourager les coopérations entre professionnels du secteur. Une feuille de route vient d’être finalisée pour structurer davantage cette filière d’excellence, vitrine de tous les savoir-faire bretons.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email