mercredi 26 juin 2019
6 février 2019

Nouvelle-Aquitaine: “garage coworking”, l’entreprenariat à la carte

Inauguré en octobre dernier au coeur du quartier Carriet à Lormont (33), le Garage Coworking accueille ses premiers entrepreneurs. Des chefs et futurs chefs d’entreprise du quartier trouvent ici des locaux accessibles et un accompagnement précieux.

 

garagecoworking; nouvelle aquitaine

Non loin du Pont d’Aquitaine, à deux pas de la rocade bordelaise et du tram A, les locaux du Garage Coworking sont situés à un point central, sur la commune de Lormont. Mais surtout, dans le quartier prioritaire de Carriet, aucune offre de ce type n’existait jusqu’à présent : cinq bureaux indépendants, une salle de réunion et un espace open space accueillent les entrepreneurs depuis l’été dernier.

L’idée était de créer un lieu accessible, disposant des outils premiers de l’entrepreneur”, explique Mathieu Bégaud, qui gère au quotidien la structure. Ici pas de superflu : une connexion internet, des bureaux, et bien-sûr l’indispensable café. “C’est simple mais cela nous permet de proposer des tarifs défiant toute concurrence”. De la demi-journée à 10 euros, au mois facturé 100 euros – “café compris” -, les entreprises s’y retrouvent.

Vanessa Noah, co-gérante de la société 2ABatibois spécialisée dans la menuiserie et construction bois vient ici régulièrement, à la demande. Le Garage offre un espace professionnel à l’entreprise qui n’a pas de local en propre : “Cela nous permet d’effectuer des entretiens d’embauche ou de rencontrer des partenaires, en offrant une crédibilité certaine”, explique-t-elle. “Et nous sommes par ailleurs sensibles à soutenir et valoriser les initiatives de la Rive Droite”, explique celle qui habite non loin de là.

Soutenir le dynamisme d’un quartier prioritaire

Ce projet est en effet à l’initiative du GIP Grand projet des villes Rive droite, qui dans sa recherche de dynamisation des activités économiques des quartiers prioritaires a détecté un besoin d’espace collaboratif.
La structure répond ainsi à un appel à projets lancé en 2014 par le Commissariat général à l’égalité des territoires notamment. L’objectif est de proposer des locaux clés en main à loyer modéré pour les très petites entreprises et de contribuer au développement du quartier en menant des actions de promotion de la création d’activité et en s’ouvrant aux associations de proximité et aux habitants.

La création et gestion du lieu reçoit le soutien de la Caisse des dépôts, de Domofrance, de Bordeaux Métropole et des villes de la rive droite. La Région Nouvelle-Aquitaine intervient à deux titres : la politique de la ville et le développement des tiers-lieux.

Marie-Ange & Flory

Après quelques mois de fonctionnement, le lieu héberge désormais quelques habitués, louant un bureau au mois, mais aussi des indépendants, présents dans l’open space. Marie-José Diantété en fait partie. Elle a créé sa ligne de vêtements “Marie-Ange & Flory” en 2017, après plusieurs années passées comme aide-soignante en EHPAD. 
Elle propose des vêtements sur mesure et adaptés aux personnes âgées en perte d’autonomie. Objectif principal : préserver la dignité de la personne. Et le Garage Coworking est un allié précieux pour le développement de son entreprise, qui connait un succès grandissant en seulement quelques mois : “Je viens deux à trois fois par semaine, cela me permet de recevoir, que ce soit des clients, maisons de retraite, ou des familles”, explique-t-elle devant sa machine à coudre.
En attendant d’avoir un lieu dédié, le Garage Coworking complète son atelier de création-production à domicile et le travail qu’elle délègue à distance à une équipe de 4 couturières indépendantes.

A quelques mètres de là, les 50 mètres carrés de la salle de réunion du Garage sont aussi le lieu de formations diverses autour de l’entreprenariat. Le lieu est par ailleurs ponctuellement investit par les associations du quartier. “Le Garage est un lieu de développement de l’activité économique du quartier bien-sûr, mais il peut aussi servir de vecteur de lien social“, explique Mathieu Bégaud.
Baptisé en référence aux entreprises californiennes nées de la bricole de leurs créateurs dans leur garage de la Silicon Valley, telles Hewlett Packard, Apple ou Google, la structure lormontaise affiche, elle, une vocation tout autant entreprenariale que sociale.

L’intervention de la Région dans le projet

 

Politique de la ville

Ce dispositif, voté en 2018, concerne 210 000 habitants de 81 quartiers dans 46 communes et 26 intercommunalités.
5 objectifs :

  • soutien à la création d’activité économique
  • engagement pour le développement de l’emploi
  • aide à la réussite éducative
  • amélioration de la mobilité des habitants du quartier
  • soutien aux associations

Tiers-lieux

L’objectif est de mailler le territoire de 300 tiers lieux en 2020, professionnaliser les acteurs, pérenniser les tiers-lieux.
Cette mise en oeuvre du plan a été confiée à la Coopérative des Tiers-lieux qui a aussi notamment réalisé une étude de faisabilité en amont de la création du Garage Coworking

Au total, la Région s’est engagée à hauteur de 25 000 euros sur le projet, aide votée par les élus lors de la Commission permanente du 09 octobre 2017.

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email