dimanche 24 juin 2018
22 mai 2018

Guadeloupe : la Région simplifie ses procédures administratives en faveur des entreprises

La priorité de la Région Guadeloupe est de mettre en place et à disposition des acteurs les outils adaptés pour favoriser l’essor économique du territoire. La Région Guadeloupe soutient donc les entreprises dans leurs projets de création, de modernisation et de développement au travers d’aides spécifiques à l’installation, au développement ou la reprise d’activité par le biais des dispositifs ARICE (Aide régionale à l’investissement et à la création d’emploi) et ARDA (Aide Régionale au Démarrage d’Activité).

 

ARDDA : un nouveau dispositif d’aide aux entreprises, mieux adapté aux TPE

Cette année, la Région Guadeloupe a revu l’ARDA pour en faire un dispositif mieux adapté aux TPE (Très petites entreprises de moins de  5 salariés), disposant souvent de peu de moyens et accédant plus difficilement au crédit bancaire.

Ainsi, l’Aide régionale au démarrage et au développement d’activité, l’ARDAA, remplace l’ARDA. L’objectif est de favoriser l’émergence de microprojets, en participant au financement des programmes d’investissement de ces entreprises.

Pour rappel l’ARICE concerne les projets de création ou d’extension d’activités, la modernisation de l’entreprise, la
transmission-reprise d’activités et la création d’emplois.

 

Une procédure intégralement dématérialisée

Afin de renforcer sa politique en faveur du développement économique, de simplifier les procédures, de réduire les délais d’instruction des demandes d’aides et d’optimiser l’efficacité des aides régionales aux entreprises, la Région Guadeloupe dématérialise toute la procédure concernant les dispositifs ARICE et ARDDA.

Ainsi, à compter du 16 avril 2018, toutes les demandes d’aides aux entreprises s’effectueront uniquement en ligne, sur le portail régional. www.regionguadeloupe.fr

Plus globalement, la Région s’est engagée dans la dématérialisation de ses aides. À terme, les entreprises, les étudiants, les jeunes de moins de 25 ans, les demandeurs d’emploi et les associations pourront déposer toutes leurs demandes d’aide en ligne.

 

Une administration plus accessible, plus proche des Guadeloupéens

Pour accompagner la prise en main de ce nouvel outil, un calendrier d’actions de formation et d’information est mis en place pour l’ensemble des partenaires économiques (chambres consulaires, EPCI et les membres du réseau des accompagnants), mais surtout pour les porteurs de projets et chefs d’entreprise.

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email