samedi 20 avril 2019
6 février 2019

Corse: avec la Sardaigne et les Baléares pour la reconnaissance de leur insularité par l’UE

La Corse, la Sardaigne et les îles Baléares ont présenté le 6 février 2019 à Bruxelles, au Comité des Régions, la lettre commune qu’elles ont écrite et qu’elles enverront à leur Etat respectif. Au cœur de ce document, la volonté partagée de ces trois territoires insulaires de s’unir afin que l’article 174 du Traité de Fonctionnement sur l’Union européenne, qui régit l’insularité, ne reste pas lettre morte mais devienne opérationnel.

Cela signifierait de donner aux îles non “ultrapériphériques” la possibilité de compenser les inconvénients structurels causés par la discontinuité territoriale et de bénéficier des mêmes opportunités de développement et d’accès au marché unique que les autres régions européennes.

Le Président Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, le Président de la Sardaigne, Francesco Pigliaru, et Francina Armengol, Présidente des Baléares, ont remis un exemplaire de cette lettre à la Commissaire européenne chargée de la Politique régionale, Corina Cretu, puis à leur Gouvernement respectif.

Les trois Régions insulaires ont conclu un accord de coopération en 2016, dans le cadre de leur participation aux travaux du Comité européen des Régions. Depuis lors, elles ont mené un travail commun, partant de la constatation que les Régions insulaires non ultrapériphériques partagent une situation de désavantage structurel jusqu’à présent non reconnue. Soutenues par des analyses scientifiques, la Corse, la Sardaigne et les Baléares ont identifié les problèmes cruciaux, de la mobilité à la fiscalité, et demandent que cette situation soit reconnue et prise en compte dans la planification de la politique de cohésion post-2020, ainsi que dans la législation européenne.

Consulter le site de la collectivité

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email

Ajouter un commentaire

Champ requis *